Rencontre avec Daniel, qui ne s’arrête jamais d’apprendre !

Rencontre avec Daniel, qui n’arrête jamais d’apprendre et de se perfectionner avec déjà 10 certifications sur la plateforme et qui ne compte pas s’arrêter là !

Peux-tu te présenter rapidement ainsi que ton parcours ?

Je ne suis ni le poulet de l’année, ni le Mozart des hackers puisque j’aurai 58 ans dans quelques mois et ma rencontre avec l’informatique date d’une vingtaine d’années.
Je travaille dans un grand groupe multi-métier qui m’a donné l’opportunité d’avoir plusieurs vies professionnelles, du front office au backoffice, en passant par la gestion des affaires sociales. C’est d’ailleurs pendant ce volet, mal doté en technologie car pas situé au cœur des métiers, que mon intérêt pour les possibilités de l’ordinateur s’est développé. J’ai appris, en autodidacte, les outils bureautiques pour faciliter ma gestion. J’ai aussi mis les mains sous le capot pour faire durer le matériel réformé que j’avais récupéré à cet usage.


Comment as-tu découvert le Site du Zéro puis OpenClassrooms ?
Revenu, en 2000, au backoffice, j’ai continué à m’intéresser au fonctionnement des outils mis à ma disposition et à proposer des améliorations. En 2006, quand la nécessité d’un GRC/CRM local s’est faite sentir, on m’a demandé d’exprimer le besoin au développeur du projet. Pour que l’on puisse mieux se comprendre, celui-ci m’a conseillé de consulter le Site du Zéro qui saurait me donner une approche de sa démarche…
Fallait-il mettre le doigt dans l’engrenage? Sans regrets ! Depuis 2010, j’ai intégré le service informatique de mon entreprise où je jouis, avec un plaisir chaque jour renouvelé, de mes droits d’administrateur.

Qu’est-ce que te plait dans la formation type MOOC et plus particulièrement sur la plateforme OpenClassrooms ?

D’esprit plutôt libertaire, je me suis imprégné de l’éthique des hackers et le Site du Zéro correspondait bien à cet esprit. J’ai un peu cru à une dérive lors de la mutation vers Openclassrooms mais, dès la publication du premier MOOC de Mathieu,  » Apprenez à créer votre site web avec HTML5 et CSS3 « , j’ai su que j’allais vivre une expérience exaltante et j’ai très vite adhéré à l’offre Premium. Suivait ensuite  » Concevez votre site web avec PHP et MySQL  » que, lui aussi, j’avais abordé, à la méthode ancienne, sur le Site du Zéro : deux certifications somme toute assez faciles ! Eh oui, en bon quinqua, j’en suis à cette étape de la pyramide de Maslow où toute reconnaissance fait plaisir !
Et puis, ce format de MOOC, avec devoirs maison et correction par ses pairs, aide à se sentir moins largué et, même quand les notes ne sont pas celles que l’on attendait, il y a toujours des commentaires bien ciblés qui font aller de l’avant.
Alors, j’ai enchainé les MOOCs au fur et à mesure de leur sortie, ce qui m’a permis de toucher à des disciplines aussi diverses que « Comment financer son projet solidaire  » ou « Débutez l’analyse logicielle avec UML « . En tout, douze cours complets, avec dix certifications à la clé.

Quand ont été annoncés les parcours, je me suis aperçu que je possédais déjà plusieurs certifications permettant de valider « Intégrateur Web « ou « Développeur Web PHP/Symfony » et bien sûr, ça m’a « engrainé », comme on dit à Marseille. Mais un an était passé et il fallait décider de prolonger ou pas l’abonnement Premium, d’ailleurs devenu Premium Basic entretemps…! Pas question de laisser tomber les acquis, j’ai re-signé pour un an ! Par contre, j’ai opté pour une formation à mon rythme, sans délai de remise des « devoirs », plus compatible avec mes obligations. C’est ce que permet la nouvelle offre Premium.

Ton apprentissage sur la plateforme et tes certifications t’ont donc permis d’avancer dans ta vie professionnelle !

Aujourd’hui, ce n’est pas une galéjade de ma part de dire que j’ai obtenu un boulot dans l’informatique, sans diplômes, juste par mon travail personnel et à partir de ce que j’ai appris sur Openclassrooms/Le Site du Zéro. Ma hiérarchie sait que je continue à me former en dehors du travail et ce que j’en retire en compétences nouvelles m’a même permis d’obtenir une promotion, l’an dernier. Mon prochain objectif est de faire reconnaitre ma cotisation Premium dans le cadre du DIF.

As-tu des conseils ou des recommandations à des utilisateurs qui arriveraient sur la plateforme?

Si je devais donner un conseil à un nouvel utilisateur, je dirais ceci : Openclassrooms, c’est la caverne d’Ali Baba ! C’est tellement riche qu’on ne sait pas quoi prendre. Au début, je voulais comprendre les langages de programmation et je suis passé de PHP à C++ et Java, puis Linux, ce qui faisait que je n’avançais pas ! Le MOOC, puis les parcours, sont la bonne solution. On ne se disperse pas et on avance très vite ainsi. Et puis, ne pas hésiter à sauter le pas pour le Premium : c’est un bon investissement, livres et vidéos all inclusive ! »

Merci beaucoup Daniel pour ton témoignage très intéressant  et bon apprentissage alors ;) !

Commentaires( 5 )

  1. Merci beaucoup pour ce témoignage.

  2. Cette histoire me ressemble drôlement. J’ai 59 ans quelques 5 mois, je suis autodidacte en informatique. Depuis que j’ai découvert Openclassroom en juin 2014, rien ne m’arrête, je renouvelle chaque mois mon premium!
    Actuellement je suis à plus d’une dizaine de certifications et 4 parcours, et l’aventure continue… Merci Openclassroom!

  3. C’est un bel exemple d’assiduité ! Etre autodidacte aujourd’hui est tellement plus facile avec tous les nouveaux outils d’apprentissage en ligne, en effet. Reste que certains risquent de devenir des « apprenants permanents » : c’est bien beau de se former, mais c’est encore mieux d’avoir un projet professionnel ou personnel pour mettre en pratique ses nouvelles connaissances :-)

  4. Merci pour le commantaire et pour la motivation

Les commentaires sont fermés.