Parlons culture d’entreprise #5 ! De l’importance des espaces de travail

Notez cet article

Cette semaine, je vais vous parler d’un aspect des entreprises qui est souvent considéré comme une évidence, mais qui peut en fait avoir un impact considérable sur une entreprise et, de façon plus importante, sur ses employés. Aujourd’hui, le bureau n’est plus un simple bâtiment où l’on met les gens pour les faire travailler ; ils ont également une vocation inspirationnelle, managériale et de marketing, en véritables manifestation physique d’une entreprise.

L’aménagement des bureaux

Federal Office buildingLes motivations de l’apparence d’un immeuble de bureaux doivent dépasser le simple objectif d’”être joli”. Les grandes entreprises utilisent désormais leurs bâtiments comme un outil pour transmettre leurs valeurs et leurs principes fondamentaux. Par exemple, les banques et les gouvernements ont rencontré de nombreuses critiques quant à leur confidentialité. Ces institutions ont donc fait des efforts pour changer cette image, en construisant des bureaux avec beaucoup de vitres, pour symboliser la transparence (comme le montre ce bureau fédéral). Par ailleurs, sous l’impulsion de la “responsabilité sociétale des organisations”, les entreprises sont de plus en plus incitées à rendre leurs bureaux plus respectueux de l’environnement (ou à en donner l’air) en utilisant des matériaux renouvelables, et en incorporant un design qui imite des concepts naturels.

Cette tendance est observée non seulement à l’extérieur des bâtiments, mais également à l’intérieur. “Un intérieur porteur de sens, reconnaissable, aux couleurs de la marque, peut renforcer les valeurs et processus d’entreprise, tout en étant source d’inspiration pour le personnel” selon LPA Inc. De nombreux bâtiments modernes ont de multiples open spaces avec des petits jardins, des étangs, et beaucoup de lumière naturelle y pénètre. L’une des raisons de cette tendance est l’idée que le lieu de travail devrait devenir l’incarnation de la culture d’entreprise. De plus, si l’on en croit le directeur du management de JLL, “L’attribution d’un espace de travail individuel n’est plus tellement une question de hiérarchie ou de droit, mais plutôt de fonctionnalité et de bien-être.

Mais si certains changent l’environnement dans lequel nous travaillons, il est aussi vrai que notre environnement a la capacité de nous faire changer. Ce pouvoir d’inspirer les employés que nous évoquions plus haut s’explique aussi par une capacité d’”influencer et contrôler” lesdits employés. Les entreprises le savent et essaient d’en titrer parti, en concevant des espaces de travail pour leur effet bien particulier sur les employés. Par exemple, Facebook projette d’installer ses employés dans une unique salle long d’un mile (1600m), tandis que Samsung a dévoilé les plans d’un nouveau siège social aux États-Unis, avec de grands jardins entre les étages, créant quelque chose aux allures de sandwich jardin-bureau.

Mais comment les employés sont-ils influencés ?

L’un des objectifs de ces aménagements est d’aider les employés à s’identifier à leur environnement, leur donner le sentiment de faire part d’un tout, en faisant glisser leur perception de “mon espace” vers “notre espace”. Dans le cas de Samsung, l’arrangement de leurs nouveaux bureaux encourage les ingénieurs et le personnel commercial à se rencontrer, dans le but de “déclencher non seulement de la collaboration, mais aussi cette innovation que l’on peut voir lorsque les gens se rentrent dedans.” ils pensent que “Les idées les plus créatives ne se produisent pas lorsque l’on est tranquillement assis devant son écran d’ordinateur”. Dans le même veine, Yahoo essaie actuellement de réduire les heures de télétravail, s’appuyant sur l’intiotion que “Certaines décisions et observations parmi les meilleures proviennent des discussions de cafétéria ou de couloir”.

FactoryLa présence de lumière naturelle au sein des bureaux peut aussi être source d’influence. Des études ont montré que la lumière artificielle fatigue beaucoup les yeux, ce qui amène les employés à être fatigués plus tôt dans la journée, et engendre donc un moindre niveau de productivité. La présence de lumière naturelle permet également d’améliorer le sentiment de bien-être des employés, créant un environnement plaisant plutôt que de donner véritablement l’impression de travailler dans une usine. Ce sentiment d’un espace de travail plaisant et “naturel” peut aussi être stimulé par la présence de plantes au sein du bureau. Une étude norvégienne a par exemple conclu que les employés sans fenêtres avaient cinq fois plus de chances d’apporter une plante dans leur espace de travail, que les employés avec une fenêtre. En outre, le fait d’encourager les employés a apporter des objets de chez eux sur leur bureau est souvent employé pour leur permettre de se sentir plus au confort et “à la maison” dans leur lieu de travail.

Certaines entreprises équipent leurs intérieurs de “bureaux debout” (standing desks) et de tabourets hauts, car on pense que la position verticale encourage à être proactif, et permet donc d’être plus productif et créatif. Que ce soit vrai ou non, Leonard de Vinci et Thomas Jefferson étaient réputés pour travailler sur des bureaux debout, ce qui a probablement encouragé certaines entreprises à essayer cette technique. L’aménagement d’une université construite aux Pays-Bas inclut même des escaliers avec des marches inégales, car des recherches ont montré que le fait de devoir utiliser leur cerveau en montant les escaliers encourages les étudiants à se concentrer, les amenant à fournir de meilleures performances.

Ces exemples illustrent le fait que les bâtiments dont vous entrez et sortez chaque jour pourraient bien avoir des raisons inattendues d’être comme ils sont. En fait, la plupart des espaces de travail sont tels qu’ils sont pour des raisons managériales. Cela peut sembler un peu effrayant, mais en fin de compte, l’idée derrière cela est d’essayer d’aider les gens à s’intégrer et à se développer.

Et OpenClassrooms, ça ressemble à quoi ?

Quand on regarde OpenClassrooms, on peut voir que les locaux ont eux aussi été conçus selon une idée assez précise. La première chose que j’ai remarquée en arrivant ici, c’est le grand open space. OpenClassrooms est composé de plusieurs équipes, comme l’équipe tech, l’équipe contenu (rebaptisée Education depuis), et l’équipe marketing. Chaque équipe a sa propre liste de tâches et d’objectifs, mais en raison de la nature même des affaires d’OpenClassrooms, ces équipes doivent maintenir un contact entre elles. Ce haut niveau de communication est en partie rendu possible par sa structure organisationnelle horizontale ; c’est-à-dire que les membres de différentes équipes sont directement connectés entre eux plutôt que d’avoir à passer par des managers, comme le montre l’illustration dans laquelle les cercles représentent la structure horizontale qui contraste avec les branches hiérarchiques.

Horizontal

Il faut encore que cette structure organisationnelle soit rendue possible et encouragée par la façon dont les bureaux sont organisés. Comme je l’ai décrit un peu plus tôt, la quantité et le type d’espace personnel au sein d’un bureau peut encourager ou décourager les interactions sociales entre les employés. Chez OpenClassrooms, il y a différentes équipes, et chacune a son propre groupe de bureaux. Être à une faible distance les uns des autres facilite la communication, et comme les autres équipes se trouvent dans le même open space, les différentes équipes peuvent également communiquer facilement les unes avec les autres, ce qui leur permet d’être réactives et de fonctionner comme un tout.

En plus de cela, pendant quelques jours chaque mois, il y a les “team days”, au cours desquels chaque employé se voit attribuer un nouveau bureau, ce qui crée un mélange des différentes équipes à chaque groupe de bureaux. De cette façon, les employés travaillent et déjeunent avec des collègues qu’ils ne voient d’ordinaire pas beaucoup, ce qui entretient l’esprit d’équipe et la communication au sein de l’entreprise.

Mais si les espaces de travail s’orientent vers des environnements ouverts et flexibles, les entreprises ne doivent pas oublier le besoin d’espaces calmes et privés. OpenClassrooms a plusieurs zones fermées, qui vont de la salle pour se détendre au calme à des salles de réunion pour des audiences plus nombreuses. Cependant, les murs de ces salles sont faits de verre, donc on n’a pas complètement le sentiment d’être totalement à l’écart du reste du bureau. Le verre est une part importante de l’intérieur des bureaux, l’étage auquel OpenClassrooms se trouve étant entouré de grandes fenêtres qui font rentrer une grande quantité de lumière, car on se trouve dans les étages supérieurs, où la lumière n’est pas masquée par les autres bâtiments.

La cuisine d’OpenClassrooms

L’utilisation d’espaces partagés tels que la cuisine du bureau peut aussi avoir plus de conséquences qu’on ne pourrait le penser. Par exemple, certaines entreprises essaient désormais de réduire la quantité de machines à café partagées par les employés, afin de les inciter à se rencontrer en plus grand nombre dans les espaces communs, et développer de nouvelles idées, les machines à café étant vues comme des points d’intense créativité. Chez OpenClassrooms, la cuisine est l’endroit où les gens vont prendre un café, déjeuner, jouer au babyfoot et boire du thé, ce qui en fait un endroit où tous peuvent se détendre et détacher leur esprit du travail, ensemble.

OC KitchenPour cette raison, je pense que la cuisine est un très bon exemple de la structure organisationnelle d’OpenClassrooms. par exemple, une des choses qui sautent aux yeux lorsque l’on rentre est les couleurs, qui reglètent celles que l’ontrouve dans le logo et sur le site d’OpenClassrooms. Si on vous demandait de visiter le site, puis de regarder des images d’une centaine de cuisines différentes, vous seriez capable de trouver du premier coup la cuisine d’OpenClassrooms. Du slogan “Great Teachers, Bright Classmates” sur le mur, des différentes équipes et générations qui déjeunent ensemble, aux tables debout que l’équipe tech utilise pour ses stand-up meetings, la cuisine ressemble tout simplement à un grand résumé d’OpenClassrooms. Après avoir passé une journée du côté de la cuisine, vous comprendriez totalement comment fonctionne OpenClassrooms, et cela décrit parfaitement l’effet que les bureaux peuvent avoir sur les gens.

La façon dont des bureaux sont organisés est devenu un moyen de raconter l’histoire d’une entreprise. En plus de cela, les bureaux sont capables de façonner les personnages de cette histoire. Que ce soit pour leur influence sur le comportement des employés entre eux, ou sur leurs comportements individuels, l’influence des espaces de travail ne doit pas être négligée. Bien au contraire, je vous encourage à réfléchir sur votre propre environnement quotidien, cela pourrait bien vous amener à des conclusions inattendues !

Intéressé(e)s par la découverte du fonctionnement d’OpenClassrooms ? N’hésitez pas à suivre ce blog, à partager ou à commenter sur cet article. Le prochain sera la semaine prochaine !

Commentaires( 1 )
  1. Et c’est maintenant Anouck qui prend la relève pour cette série d’articles, bravo!
    Et qui est le CEO, le VP, etc. chez OC?

Les commentaires sont fermés.