Envie de changer de job ? Créez-le !

Être freelance, indépendant, c’est un rêve pour beaucoup : vivre de sa passion, casser la routine du salariat, être son propre patron… Seulement voilà, devenir freelance, c’est tout sauf de l’improvisation !

Pour vous accompagner, chez OpenClassrooms nous avons créé un cours qui regroupe les éléments indispensables pour mettre en route votre activité et vous guider vers le succès : choix d’un statut, communication, organisation quotidienne, etc.‌

Coup de projecteur sur ce statut, qui suscite régulièrement vos questions via les Facebook Live.

Découvrez donc les informations-clés de l’étude de notre partenaire Hopwork, plateforme leader du freelancing, et Ouishare sur le freelancing en France en 2017.

Les freelances ont le vent en poupe ! En 2016,  on en dénombrait 830 000, soit une augmentation de 126% en 10 ans !

75% sont fiers d’être freelances et 74%  se sentent plus épanouis. La plupart sont moins angoissés que lorsqu’ils étaient salariés. Ce mouvement d’actifs est clairement poussé par un désir d’autonomie. D’ailleurs 88% ont été motivés par un besoin d’indépendance et 90% des freelances le sont par choix.

Pourquoi ont-ils sauté le pas ?

Essentiellement, un besoin de liberté, mais aussi une possibilité de choisir ses clients et les entreprises pour lesquels ils travaillent.

Mais  aussi… 44% déclarent qu’ils voulaient tester l’entrepreneuriat, 34% ont eu une opportunité client qui les a décidés et 31% voulaient gagner plus d’argent.

Qui sont leurs clients ?

Les clients des freelances sont très variés car toute entreprise peut avoir besoin de faire appel à eux. Elles peuvent être des startups, des agences SSI ou des grands groupes,… Peu importe d’ailleurs, car pour ceux et celles qui veulent prospecter de nouveaux clients à l’issue de cet article, ce cours est fait pour vous !

Et enfin, quels sont les obstacles que doivent franchir les freelances ?

Tout d’abord, le nerf de la guerre : “trouver des clients” pour 64% d’entre eux. Pour 48%, ce sont les revenus inégaux qui sont source de préoccupations. 41% déclarent qu’ils peinent à avoir accès à des crédits et au logement. En effet, il n’est pas aussi facile que pour un salarié de justifier de revenus stables. Enfin 39% déplorent la perte de certains avantages comme un Comité d’Entreprise ou une mutuelle.

Vous souhaitez en savoir plus avant le grand saut,  l’étude complète, est ici. :-)

Commentaires( 3 )

Les commentaires sont fermés.