Parole d’expert : les métiers des RH, des postes d’avenir

Une entrevue avec Xavier Molinié, DRH d’OpenClassrooms

 

Selon Exclusive RH, “88 % des salariés estiment que la fonction RH a un rôle à jouer dans la transformation digitale et 92 % pensent que la fonction RH doit évoluer”.

Nous avons demandé à Xavier Molinié son avis sur le futur des métiers de cette branche. Xavier est le directeur des ressources humaines d’OpenClassrooms, la suite d’une carrière de plus de 20 ans dans le milieu.

Tout d’abord, peux-tu nous dire comment ont évolué les métiers des RH dans les 10 dernières années ?

Deux éléments structurels font que ces métiers n’ont pas le même visage.

  • Big data, réseaux sociaux, sourcing des candidats… Ces métiers se sont digitalisés.

J’ai moi-même assisté à la transformation numérique. Je suis arrivé chez Canal+ pour le passage de l’analogique au numérique. Il fallait déployer une logistique et des compétences nouvelles. J’ai vécu des transformations similaires chez JCDecaux et Dell. Le numérique impacte le travail, et les RH doivent accompagner ces changements.

  • Avec une conséquence de fond : les RH, qui se concentraient historiquement, principalement en France, sur des activités de gestion et de relations sociales, évoluent depuis quelques années vers un métier plus orienté sur le conseil stratégique, l’évolution et la transformation des compétences et la gestion des talents dans une dimension internationale. Un RH conseille donc le management et son comité de direction et il contribue de plus en plus fréquemment aux réflexions stratégiques.

 Comment vois-tu se dessiner le futur des RH ?

Ces métiers vont encore se transformer. Le coeur de la fonction RH se déplace de plus en plus sur la partie gestion des talents. Le numérique et les évolutions technologiques sont là d’une grande aide; la standardisation et la simplification des process, le big data, les réseaux sociaux permettent de simplifier et d’accélérer en accompagnant le rythme des changements.

Avec une plus forte valeur ajoutée, le RH de demain se concentrera sur quatre missions.

Tout d’abord, la dynamique d’organisation : comment faire en sorte que les équipes aient des actions coordonnées et performantes, aujourd’hui pour aujourd’hui et… en prévision de demain.

Ensuite, la dimension individuelle : gestion de carrière, attraction, développement et motivation de talents de plus en plus volatils.

Troisièmement, l’engagement ou la motivation : faire comprendre et assimiler la vision stratégique, construire sur des valeurs qui font sens, pour générer un sentiment d’appartenance et une envie de faire aboutir un projet commun.

Et enfin, la mise en place de politiques de rémunération ambitieuses et innovantes allant bien au-delà de la seule dimension financière. Les périphériques de rémunération sont des éléments compétitifs dont la valeur ne cesse d’augmenter : les plans de retraite complémentaire, l’intéressement au succès de l’entreprise, ou encore des actifs intangibles comme le travail à distance, pour établir un équilibre sain entre vie personnelle et vie professionnelle entre autres sont aujourd’hui des éléments quasi constitutifs de la valorisation du travail.

Et sachant que ces 4 éléments conditionnent directement le recrutement et la fidélisation des talents en entreprise, ces métiers ont de beaux jours devant eux.

Quels sont les grands avantages des métiers RH ?

Ce sont des métiers très diversifiés : les tâches sont multiples et les interlocuteurs variés; ce sont des métiers qui donnent l’avantage d’avoir un regard large sur les entreprises, dans une dimension à la fois individuelle et collective et d’un point de vue opérationnel, organisationnel et stratégique. Ce sont des métiers qui demandent une forte capacité à prendre du recul afin d’être en mesure d’articuler des attentes fortes en terme d’exigence avec une philosophie profonde du respect. Et enfin, comme la fonction s’internationalise, il est particulièrement intéressant de fonctionner dans des environnements géographique, culturel et légaux très différents pour mettre en oeuvre des projets cross nationaux.

Quelles qualités faut-il avoir pour travailler à ce genre de postes ?

    • Du leadership, pour pouvoir communiquer et entraîner vers le futur, donner confiance.

    • De l’humilité, parce qu’on a beau être DRH on n’en reste pas moins humain.

    • Une capacité à manier ce que j’appellerais la “paresse positive” : savoir faire monter en puissance ses collaborateurs, en n’ayant pas peur de déléguer, y compris des missions au-delà de leurs compétences. Souvent, l’on découvre qu’ils sont capables de faire des choses extraordinaires et qu’ils nous offrent alors de l’innovation et du temps disponible pour imaginer et organiser.

    • Et enfin, la capacité à prendre du recul pour ne pas être sous pression. Un RH doit savoir traiter les choses en toute justesse, équité, dans le profond respect de l’autre.

Quel est ton avis sur les parcours RH d’OpenClassrooms ?

Ils sont équilibrés car ils allient la théorie et la professionnalisation et préparent le ou la futur·e professionnel·le à ce qui l’attend dans son futur poste. Ils sont extrêmement pertinents car ils permettent aussi à des personnes qui viennent d’un autre métier d’acquérir les compétences nécessaires pour se lancer dans les ressources humaines. Je pense en effet que c’est un réel atout que d’avoir eu une expérience autre avant les RH.

Sans passer par OpenClassrooms, j’ai moi-même eu une vie avant les RH. Je suis philosophe de formation et j’ai été enseignant et commercial avant de débuter dans les RH à Canal+.

Commentaires( 6 )

  1. Article intéressant qui permet d’avoir une vision claire du métier RH et des attentes des collaborateurs.
    J’aurai que le volet change soit abordé.

    • Merci ! Quel volet auriez-vous voulu qu’on aborde Sabrina ?

  2. salut et j’aime c’est cool mais donnez moi du boulot la sa sera genial

    • Bonjour,
      Avec ces formations, vous avez l’emploi garanti : si sous 6 mois vous n’êtes pas embauché, vous êtes remboursé.
      Donc, vous avez toutes les garanties pour réussir.

  3. Je trouve aussi que les explications mettent à jour ce que font vraiment les RH. C’est un pilier dans une entreprise. C’est pour cela qu’il faut avoir de très bonnes bases et surtout le profil qui va avec. Ces derniers temps, on parle aussi de la digitalisation des RH. Vos formations suivent-elles cette tendance?

    • Bonjour,
      Oui, effectivement ! La force de nos parcours est qu’ils sont effectivement très à jour sur l’aspect numérique des RH, et que vous pratiquez ces tâches dans les projets. Une compétence très facile à proposer aux employeurs, friands de ces profils nouveaux, aptes à conduire le changement.

Les commentaires sont fermés.