7 conseils pour éviter la pause quand on étudie en ligne… Ou la surmonter !

5 (100%) 1 vote

 

Vous pensez à faire une pause dans vos études pendant votre parcours OpenClassrooms ?

Lisez d’abord cet article sur le parcours de Mehedi Hasan.

Mehedi est un ancien étudiant international en développement d’applications Front-end. Il a été forcé de mettre ses études en pause non pas une, mais deux fois. Et malgré ces pauses dues à des circonstances exceptionnelles, il a obtenu son diplôme en douze mois. Il a donc acquis en cours de route des techniques pratiques pour garder un rythme d’apprentissage régulier, qu’il partage.

Voici mon premier conseil : si possible, ne faites pas de pauses dans vos études ! Vous atteindrez vos objectifs plus lentement, serez frustré et risquerez de ne pas valider votre parcours. Cependant, si vous devez en prendre une, j’ai quelques conseils à vous donner. Voici mon histoire.

Avant OpenClassrooms

Je me suis toujours senti l’âme d’un entrepreneur. Il y a cinq ans, je suis parti du Bangladesh pour m’installer en Allemagne, où je souhaitais obtenir une licence et un master. J’avais beaucoup de chemin à faire avant d’y arriver.

Pour remplir les conditions préalables à l’entrée dans le programme universitaire de ma licence, je devais suivre des cours d’allemand et d’enseignement général. J’ai également dû faire un stage préalable. Tout cela m’a pris presque deux ans. Ensuite, après avoir validé deux semestres dans mon université allemande, j’ai créé mon entreprise pour fournir des services Web aux petites et grandes entreprises. C’était très difficile de jongler entre mon travail et mes études à cette époque.

Il est vite devenu clair que j’avais besoin d’approfondir mes connaissances en développement Web pour fournir des services de meilleure qualité à mes clients. C’est à ce moment-là que j’ai découvert OpenClassrooms et leur parcours de développeur d’application frontend.

En examinant l’accréditation internationale des diplômes délivrés par OpenClassrooms, équivalents à un diplôme européen de licence, qui pouvaient être validés en un an environ, cette option semblait être plus en accord avec mes besoins professionnels que mon programme universitaire. J’ai donc décidé de quitter l’université et de commencer à étudier avec OpenClassrooms sans attendre en septembre dernier.

Début de son parcours sur OpenClassrooms

Pendant mes deux premiers mois d’études de développement d’application frontend avec OpenClassrooms, je gagnais chaque jour en assurance : j’apprenais beaucoup en peu de temps.

Puis, j’ai reçu un appel de ma famille : mon père avait été hospitalisé. J’ai tout de suite pris un avion pour être à ses côtés et j’ai suspendu mes études en mettant mon compte Premium Plus en pause sur OpenClassrooms. Je ne savais pas comment la santé de mon père allait évoluer et si je pourrais reprendre mes études.

Heureusement, mon père a retrouvé la santé. J’ai donc pu retourner en Allemagne après un mois passé à son chevet. Je me suis tout de suite réinscrit sur OC, j’ai recontacté mon mentor et j’ai repris mon parcours là où je m’étais arrêté.

Se remettre dans le bain

C’est là que je me suis retrouvé dans une impasse. J’avais l’impression de tout avoir oublié et que c’était vraiment trop difficile. J’ai dit à mon mentor que je n’y arrivais pas et que je voulais abandonner.

Il m’a répondu que c’était normal d’oublier quand on fait une pause et que la meilleure façon d’avancer était tout simplement de s’entraîner. Il m’a demandé de prendre 45 minutes ou moins par jour pour manipuler le contenu, essayer de concevoir des choses, revoir d’anciens projets, et même regarder à nouveau quelques courtes vidéos des cours précédents. Il m’a assuré que tout me reviendrait assez vite.

Mon mentor est l’une des raisons principales pour lesquelles j’ai pu continuer à suivre le parcours. Il m’a dit que je pouvais y arriver. Il a cru en moi. Il connaissait mes points forts et savait que même si je réduisais mon temps de travail à 7-10 heures par semaine, je pouvais quand même réussir. Je pouvais ralentir, tout en avançant dans le parcours.

Donc c’est ce que j’ai fait.

Le fait de travailler plus lentement chaque jour ne m’a pas seulement aidé à revenir dans un état d’esprit adapté aux études, cela m’a également appris que des études ou un entraînement quotidiens peuvent être plus efficaces qu’étudier pendant de plus longues périodes seulement une ou deux fois par semaine. Avoir dû me remettre dans le bain après ma pause m’a appris qu’étudier lentement en grattant quelques minutes chaque jour pouvait être une façon d’apprendre encore plus efficace.

Pause inattendue n° 2

Après ça, mon assurance est remontée en flèche et j’étais sur la bonne voie pour terminer le programme quand j’ai appris que mon père avait été hospitalisé une nouvelle fois. Je suis rentré dans mon pays sans hésitation. En dépit du chagrin et de l’inquiétude, tout s’est arrangé pour mon père.

Mais cette seconde pause était très différente de la première. J’avais remis mon abonnement Premium Plus en pause, mais avais continué à m’entraîner. Cela a fait toute la différence. Après une pause de 20 jours, j’ai réussi à reprendre le parcours beaucoup plus facilement. Je l’ai enfin fini et j’ai obtenu un diplôme de licence en 12 mois malgré presque deux mois de pause.

Je suis tellement heureux d’avoir continué mes études.

Aujourd’hui, je constitue le dossier pour ma candidature en école supérieure et obtenir mon master en avance. Je me rapproche chaque jour de mes rêves d’entrepreneuriat

 

Commentaires( 7 )
    • Haha, merci Christine ! Toujours si positive, j’adore ! Au plaisir d’échanger avec vous sur le Workplace des étudiants.

      • Positive, pas toujours 😂, mais j’ai pris de bonnes résolutions pour 2019 ☺
        A bientôt sur Workplace Nora 😉

        • C’est marrant, moi je vous considère comme quelqu’un de plein d’énergie et de bonnes ondes. 😉

  1. Génial ! ça me parle beaucoup. Merci pour ces conseils !!

Vos commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *