Comment transformer une offre de stage en apprentissage

Entre stage et apprentissage, le cœur de votre futur boss balance…

Ça y est, vous avez trouvé l’entreprise qui vous fait rêver. Un petit tour sur LinkedIn ou sur son site Internet vous apprend qu’elle a besoin de renforts pile dans votre spécialité et qu’elle embauche… en stage. [Douche froide] Pas de bol, vous cherchez un contrat en apprentissage. On vous voit derrière votre ordi, vous avez la mine toute déconfite.

Halte-là : contrairement aux apparences, cette offre de stage est une bonne nouvelle. Elle ouvre la porte à votre future discussion avec l’employeur, pendant laquelle vous allez le convaincre qu’embaucher un apprenti est la meilleure option pour lui

Vous – les yeux ronds – « Ah bon, on peut faire ça ?!
Nous – la banane aux lèvres – Maaaais oui ! Voici le mode d’emploi »

Étape 1 – Phase de recherche 100% efficace (15 min)

Dans un premier temps, cernez le besoin de l’entreprise et vos interlocuteurs.

  1. Lisez bien l’offre de stage (qui deviendra un apprentissage !). Qu’est-ce qu’il en ressort ? Avez-vous ces compétences ? Préparez quelques arguments pour prouver que vous êtes « the one ».
  2. Renseignez-vous sur l’entreprise, sa mission, ses projets, sa culture. Vous validerez que ça vous intéresse, et gagnerez des points en entretien. Préparez 3 points pour dire pourquoi cette entreprise en particulier est « the one » en faisant les liens entre ces points clés et votre profil (formation, expériences précédentes, activités associatives, sportives, expérience(s) à l’étranger, valeurs, projet professionnel… ?
  3. Scannez le site Web et LinkedIn pour trouver à qui vous parlez. Qui sont les RH ? Vos futurs boss ? Si vous vous trouvez des points communs (par exemple, études ou expériences professionnelles), notez-les, ils vous seront utiles pour briser la glace en entretien.

Étape 2 – Rédaction d’un court mail personnalisé (20 min)

Ensuite, créez l’appât. Il s’agit d’un mail de motivation court (10, 15 lignes) où vous expliquez :

  • pourquoi vous postulez à cette offre et cette entreprise (en gros, pourquoi elle est « the one » pour vous ») ;
  • ce que vous allez apporter à l’équipe (pourquoi vous êtes « the one » pour eux) ;
  • sollicitez en fin de mail un appel pour échanger sur vos motivations.

    Joignez votre CV, mais sans mentionner l’alternance à ce stade : mettez simplement le titre de job : « Chef de projet junior », ou autre. 

Étape 3 – Premier appel RH (30 min)

Si votre mail était suffisamment convaincant, vous serez contacté(e). Dans les premières minutes de l’appel, vous discuterez des besoins du poste et de comment vous voulez les combler. Une fois que vous sentirez que vous avez toute l’attention de la personne au bout du fil (vous l’avez « ferrée » avec votre super profil et votre motivation »), attaquez. 

Les arguments qui font mouche 

L’ACCROCHE.  « J’ai vu que vous cherchiez un stagiaire, et je voulais mentionner le fait que je recherche un contrat d’alternance. Je vous ai tout de même contacté(e) car je suis très intéressé(e) par votre entreprise. Je voulais donc vous proposer cette modalité, qui, je crois, serait très avantageuse pour vous ! » 

LES AIDES. « Avez-vous entendu parler des aides de l’État pour embaucher un apprenti ? Jusqu’au 31 décembre 2020, le Gouvernement offre une prime d’apprentissage de 5000€ pour les apprentis mineurs et 8000€ pour les apprentis entre 18 et 30 ans (entre 18 et 30 ans (Note : jusqu’à 35 dans dans certains cas très précis, contactez votre conseiller pédagogique pour en savoir plus). Je suis justement éligible à cette aide ».

LA PRIME D’APPRENTISSAGE. « Comme toutes les entreprises, vous cotisez pour la prime d’apprentissage. Embaucher un apprenti vous permet d’avoir un retour sur cet investissement obligatoire ! »

LE GAIN EN TEMPS. « En m’embauchant en apprentissage plutôt qu’en stage, vous intégrez à votre équipe une personne qui restera sur la durée [1 an à 2 ans] et pourra prendre en charge des missions sur le long-terme. Vous vous éviterez l’onboarding d’un stagiaire qu’il faut former tous les six mois et gagnerez du temps pour vos équipes. »

LA PRATIQUE. « Je monterai rapidement en compétences car je suis en formation en même temps qu’en entreprise et je pourrai directement mettre en application mes projets. J’étudierai chez OpenClassrooms, une école qui met l’aspect sur la pratique, pour être directement opérationnel(le). » 

LA MOTIVATION. « Si je choisis l’alternance, c’est surtout pour pouvoir apprendre vite et bien, et m’intégrer en entreprise. Mon but est de rester au sein de mon équipe, si possible, à la fin de mon contrat. Je suis très motivé(e), j’ai même déjà [réalisé tel projet — suivi tel cours — contacté telle personne…]. » 

Ça, par contre, ce serait maladroit 

– « Un alternant est plus cher… ». Mettre en avant le négatif ne vous aide pas

– « J’ai +26 ans donc je coûte cher ». Cela ne vous avantage pas
– « Je sais que ce n’est pas ce que vous vouliez… ». Cela ne le/la met pas dans de bonnes dispositions par rapport à votre demande
– « Je suppose que vous ne le savez pas ». C’est condescendant !
– « J’ai du mal à trouver un employeur ». Ça va lui mettre la puce à l’oreille, personne ne veut d’un candidat « boudé »

Il est possible que la personne trouve vos arguments intéressants et dise « pourquoi pas », mais il est aussi possible qu’elle vous propose de revenir vers vous. N’insistez pas, remerciez et passez à la dernière étape.

Étape 4 – Le follow-up (non, ce n’est pas en option !)

C’est l’étape la moins suivie et pourtant la plus importante (si, si). Elle est la dernière étape pour transformer cette offre de stage en offre d’apprentissage.

Vous envoyez un mail de remerciement qui comprend les éléments suivants : 

  • « Merci pour votre temps (…),  j’ai apprécié notre échange »
  • « Je suis d’autant plus motivé(e) pour continuer le processus »
  • Les liens gouvernementaux vers les aides mentionnées
  • Tout autre élément discuté pendant l’échange.

    Ce mail doit être sobre (pas trop lèche-bottes, hein), professionnel mais naturel, et droit-au-but (on oublie les romans !). Vous verrez, les réponses seront favorables.

Envie d’une aide personnalisée pour décrocher votre alternance ?

Chez OpenClassrooms, nous formons à tous les métiers du Web (Développement, Data, IT, Design, Marketing, Gestion, Entrepreneuriat), en ligne, sur des durées de 1 à 2 ans en apprentissage.

Nous vous aidons à trouver votre entreprise, grâce à un coaching offert de 2 mois avec un expert de l’insertion professionnelle, afin de parfaire vos candidatures et de contacter les entreprises qui embauchent près de chez vous. 

Vous avez peut-être vu le petit logo du gouvernement sur le visuel de cet article… Jusqu’au 31 décembre, le gouvernement propose une aide à l’embauche aux apprentis de 5 à 8 000€ selon profil. De quoi convaincre votre employeur.

 JE FONCE 

Plus sur l’alternance chez OpenClassrooms 

 Aide pour apprenti : le décret de l’État de 2020 expliqué

Le guide de l’alternance en ligne chez OpenClassrooms

L’alternance en ligne chez OpenClassrooms, pas à pas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles sur ce sujet