Hassan, de la qualité ISO à la qualité informatique 

Hassan Doumali, diplômé de la formation en ligne PHP/Symfony en 2018, a trouvé sa place dans le monde professionnel de la Tech. Reconverti, il a su réconcilier son parcours en qualité dans le ferroviaire avec son poste de Testeur Q&A dev en ESN. Alumni enthousiaste et comblé en poste, il souhaitait partager son histoire.

Partie 1 – L’avant OpenClassrooms

La reconversion de Hassan remonte à loin : avant même de devenir développeur, cette idée lui trottait dans la tête.

Formé dans l’ingénierie, Hassan s’oriente vers le métier de responsable qualité dans le domaine des normes ISO. Il travaille pendant plusieurs années comme prestataire dans le domaine ferroviaire pour la SNCF. Un métier certes technique, mais pas dans le domaine informatique.

En parallèle, Hassan mûrit son changement de cap.

Je m’intéressais à la programmation. Mon projet n’a pas pris forme du jour au lendemain.

Dans un premier temps, Hassan suit les cours en ligne gratuits de la plateforme. [mettre exemples cours]. « Le but, c’était de voir si ça m’intéressait. J’avais aussi mon beau-frère qui était chef de projet informatique. On discutait pas mal de son métier, pour savoir si ça pouvait me plaire. Je voyais au jour le jour les projets sur lesquels il bossait, et ça m’intéressait beaucoup ! », se souvient Hassan.

À un moment, Hassan a le déclic. « Je me suis intéressé sérieusement au fait de changer de voie. Je voulais me former. Comme je travaillais en parallèle, j’ai pensé aux parcours diplômants d’OpenClassrooms. Quand on suit une formation en parallèle de son travail, on n’apprend pas forcément de manière très linéaire. J’avais besoin de flexibilité. Le format en ligne permet cela », explique-t-il.

Partie 2 – La formation OpenClassrooms

Au gré des cours suivis en parallèle de son job, Hassan choisit le langage PHP. « J’ai suivi des cours en ligne sur Java, PHP, Python. J’ai accroché sur PHP qui me semblait plus accessible. D’autres gens accrochent sur d’autres langages, mais moi c’est celui où j’ai eu le plus de facilités. Sa structure me semblait plus compréhensible »

Inscrit sur la formation Développeur PHP-Symfony d’un an, Hassan obtient son diplôme au bout de 10 mois, en décembre 2018. Pendant sa formation, il s’active.

Je me fixais des journées de travail pleines. C’était comme si j’étais au boulot : je travaillais 6 ou 7 heures.

« Je commençais vers 9h du matin, je  faisais une pause pour reprendre vers 13h30… Puis je travaillais jusqu’à 17h30, 18h. Ce rythme m’a permis d’acquérir les bonnes pratiques »

La formation se passe bien car Hassan est satisfait du contenu et de la structure des enseignements. Le fait d’apprendre sur des projets professionnalisants, en faisant, s’avère un vrai plus pour lui. Il apprécie aussi les cours, qui comportent du texte et des vidéos. Pour lui, « le mélange des deux facilite l’assimilation ». Enfin, sa bonne entente avec son mentor, le professionnel qui l’accompagne en visioconférence chaque semaine, lui offre un suivi personnalisé. « Grâce à mon mentor, j’ai avancé sereinement à partir de HTML et CSS. C’était top », conclut-il.

Partie 3 – L’après OpenClassrooms 

À la sortie de sa formation, Hassan trouve rapidement un emploi en ESN, et commence à travailler en qualité informatique pour Capgemini. Il intègre une équipe Tech agile, où les équipes Projets expriment le besoin client, les développeurs créent les features et son équipe Qualité teste les applications pour s’assurer de leur bon fonctionnement. 

« Je suis Testeur QA, précise Hassan. Je teste les applications, pour valider ou non leur mise en prod. Je ne suis pas dev, mais j’utilise le développement au quotidien. Je suis en relation avec les développeurs, et j’utilise le Python. J’ai pu me familiariser rapidement avec ce langage comme je connaissais le PHP. Le fait d’être développeur me met très à l’aise en QA. Je comprends tout de suite ce que m’explique un développeur, là où mes deux collègues non-devs mettent plus de temps. On gère tous les tests unitaires côté dev. Comme j’ai vu l’autre côté du miroir, j’anticipe et on gagne au moins 4 ou 5 jours sur chaque projet. C’est énorme », explique Hassan.

Le jeune homme est ravi de sa nouvelle orientation. « Mon métier de testeur QA regroupe mon ancien métier de responsable qualité et tout ce que j’ai appris en développement. J’adore ma mission pour le client, et le fait d’être en contact avec les développeurs, c’est top ! »

Les plus du métier sont selon Hassan le fait d’apprendre au quotidien et l’autonomie laissée. « Avant, je connaissais la partie organisationnelle, les procédures, le respect du cahier des charges, l’agile… À cela, j’ai ajouté l’esprit du développeur : savoir fouiller, trouver des solutions, être créatif, apprendre la logique des langages ».

Ce sont des métiers dans lesquels, justement, il faut savoir chercher, s’organiser, se débrouiller. On ne nous amène pas l’info sur un plateau. C’est stimulant de chercher et gratifiant de trouver !

Outre les connaissances techniques, Hassan découvre de nouveaux secteurs en ESN. « Là, chez mon client, on travaille pour plusieurs mutuelles. On s’occupe de la création et de la modification de contrats d’assurés. Je n’avais aucune connaissance dans le secteur de la santé, ni sur les outils de tests du client. 6 mois plus tard, j’ai énormément appris et on a mis en prod 3 projets. On est super fiers ! Voir les clients satisfaits, c’est très valorisant ! ».

Le mot de la fin 

Si Hassan n’avait qu’un mot à transmettre à ses futurs collègues qui veulent devenir développeurs, ce serait « foncez ».

Son parcours le montre, les formations en développement d’OpenClassrooms permettent de s’orienter vers les métiers du développement ou de la gestion de projet informatique, mais aussi du testing. « C’est un domaine en forte tension où la demande est importante et les salaires très intéressants », témoigne Hassan. Le diplômé n’a eu aucun mal à trouver un emploi.

Les employeurs connaissent OpenClassrooms, ce qui fait aussi la différence.

Une fois en poste, « les équipes sont reconnaissantes pour le travail effectué, raconte Hassan. Les RH savent que d’autres entreprises peuvent nous chasser car nos profils sont encore trop rares, donc ils font en sorte de nous garder. Au bout de six mois, j’étais promu testeur confirmé, avec le salaire qui va avec ». Preuve qu’en développement informatique comme en testing, de très belles places sont à prendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles sur ce sujet