Stéphanie, de la gestion d’une boutique à l’alternance en gestion de paie

Après six ans à son compte, Stéphanie Blanchard a été contrainte de mettre la clé de son entreprise sous la porte, en pleine crise sanitaire. Pour rebondir, elle a fait le choix de se reconvertir, en suivant chez OpenClassrooms une formation en ligne en gestion de paie, complétée par une alternance en contrat de professionnalisation dans une startup basée à Avignon. Aujourd’hui, à 40 ans, elle s’épanouit dans son nouveau métier et nous partage son expérience de reconversion.

De l’entrepreneuriat à la recherche d’un emploi : le parcours de Stéphanie

Après six ans à son compte, Stéphanie est contrainte en 2019 de fermer son commerce pour des raisons financières. « Après la liquidation judiciaire et tout ce qui s’ensuit, je me suis inscrite à Pôle emploi pour retrouver un job ».

Malgré beaucoup de bonne volonté et l’ambition de rebondir rapidement, un deuxième coup dur frappe Stéphanie : en février 2020, la Covid-19 paralyse le pays et vient complexifier la recherche d’emploi. 

J’ai eu beaucoup de mal à contacter ma conseillère. Après plusieurs relances, Pôle emploi m’a renvoyée vers OpenClassrooms – c’est comme ça que j’ai découvert les offres de formation.

La formation Gestionnaire de Paie attire son attention, car Stéphanie souhaite reprendre ses études dans la comptabilité. Après soumission de son dossier, elle est acceptée et rejoint les bancs (virtuels) d’OpenClassrooms.

Un emploi en alternance trouvé en deux jours 

Dès le début de sa formation, Stéphanie fait le choix de l’alternance : « Pour moi, faire une formation en alternance était important, parce que ça me remettait le pied à l’étrier. Après six ans à mon compte, ça m’a aidée à reprendre le rythme d’un emploi et à réapprendre la relation avec un patron : c’était nécessaire ».

Pleine d’enthousiasme et d’énergie, elle s’amuse à pourfendre les clichés et les stéréotypes liés à l’âge des apprenants. Pour elle, apprendre est possible à tout âge.

Je pense qu’ on peut faire des contrats de professionnalisation à n’importe quel âge, ce n’est pas réservé aux plus jeunes et aux diplômés. Dès qu’on est demandeur d’emploi, on est éligible.

Très vite, un défi se présente : celui de trouver une entreprise au sein de laquelle effectuer son alternance. Stéphanie est épaulée par sa coach, qui l’encourage à postuler et l’aide à peaufiner son CV. 

 J’ai été coachée par Juliette Assante, qui a été formidable. Les coachs sont des personnes incroyables, qui sont vraiment là pour nous aider à décrocher un contrat. Et ça, ça a été super.

Les résultats sont rapidement au rendez-vous : « Coralie, une des membres de l’équipe du service Carrières d’OpenClassrooms, m’a envoyé une offre d’une entreprise qu’elle connaissait à Avignon, en me recommandant. Elle m’a dit : « Fonce, je sens que c’est pour toi ». J’ai alors découvert le site de la société Millionroads, qui correspondait bien à ce que je cherchais. J’ai envoyé ma lettre de motivation. L’employeur m’a rappelée et deux jours après, j’étais embauchée ! ». Un beau succès qu’elle prend le temps de savourer :

Ça faisait un an que je galérais : OpenClassrooms m’a vraiment aidée à sortir la tête de l’eau. À 40 ans, ce n’est pas toujours facile de rebondir.

Les mentors, l’ouverture d’esprit et la flexibilité : les ingrédients secrets de la formation OpenClassrooms

Lorsqu’elle revient sur les éléments de sa formation OpenClassrooms qui lui ont le plus plu, Stéphanie cite sans hésiter son mentor. « Il m’apporte beaucoup de confiance en moi. Parfois, j’ai des doutes sur certains cours, j’ai l’impression que je suis allée trop vite et que ça veut dire que j’ai loupé quelque chose. Mais il est là pour me rassurer : il m’explique que c’est simplement quelque chose que j’avais déjà abordé dans mon expérience professionnelle. C’est rassurant. »

Pour l’instant, je n’en sors que du positif. OpenClassrooms, c’est une aventure à vivre. Qui ne tente rien n’a rien !

Par ailleurs, Stéphanie revient aussi sur l’ouverture d’esprit des formateurs, coachs et du personnel accompagnant.

Ce que j’apprécie chez OpenClassrooms, c’est qu’il n’y a pas de cases. Si tu as été commerciale pendant des années et que tu as envie de faire de la data, il te suffit de le faire, il n’y a aucune barrière ! Donc je me dis qu’à 50 ans, si je veux reprendre une formation, j’irai chez OpenClassrooms !  (rires).

Dernier paramètre de sa formation qui a su séduire Stéphanie : la flexibilité dans l’organisation et le suivi des cours : « Si dans la journée j’ai envie de prendre un peu de temps pour mes fils, pour les accompagner dans leurs activités scolaires et de loisirs, je sais que je peux suivre mon cours le soir tranquillement. C’est une véritable liberté ».

Une liberté qui concerne aussi le rythme de la formation : Stéphanie a en effet choisi de suivre son parcours sur deux années plutôt qu’une, afin d’avoir un jour de formation par semaine au lieu de deux. Un choix en adéquation avec ses envies. Comme elle le résume, « ça me laisse le temps, parce qu’à 40 ans, on apprend moins vite que les plus jeunes ».

Ceci dit, Stéphanie ne met pas de côté la possibilité de terminer son programme plus tôt que prévu, au bout de 18 mois par exemple. « Chez OpenClassrooms, il y a des mentors qui sont là, qui nous boostent et qui nous permettent d’avancer. Je me retrouve donc parfois à aller un peu plus vite dans mes projets que prévu et j’arrive à faire mes soutenances un peu plus rapidement ».

Une reconversion à 40 ans réussie pour Stéphanie

Une fois son alternance terminée, Stéphanie envisage de rejoindre Millionroads en tant qu’employée. « Je m’entends très bien avec les équipes. Et puis, l’application que nos développeurs ont réalisée permet vraiment aux gens d’explorer toutes les perspectives professionnelles qui s’ouvrent à eux pour faire un métier. Il y a tellement de chemins possibles ! Avec Millionroads, on leur explique qu’ils peuvent suivre des trajectoires différentes et que les chemins de traverse, ça existe ». 

Un projet qui lui tient à cœur, et qu’elle est ravie d’avoir découvert au détour de sa propre reconversion. Sa formation chez OpenClassrooms aura aussi été l’occasion de reconstruire sa confiance en elle-même et de reprendre le contrôle sur sa carrière.

Car pour Stéphanie, comme elle l’explique, suivre une formation (et la réussir !) aura été un moyen de surmonter la sensation d’échec liée à la liquidation de sa société, et de revaloriser son profil. « Cette reconversion, c’est une vraie renaissance pour moi, je dois beaucoup à OpenClassrooms.

Aujourd’hui, mon avenir professionnel est plein de belles promesses. Je travaille dans une startup, qui projette de bien grandir !

Nous sommes 5 anciens d’OpenClassrooms dans mon entreprise, en Data, en Product… Et on s’éclate tous. OpenClassrooms nous permet de rebondir à n’importe quel âge, et ça, ça n’a pas de prix ». 

____________

Que l’on ait 30, 40 ou 50 ans, il n’y a pas d’âge pour changer de métier, et Stéphanie en est l’exemple parfait. Malgré un coup dur et la perte de son entreprise, elle a su aller de l’avant et profiter de l’accompagnement des mentors et des coachs OpenClassrooms pour se redonner confiance. Un beau témoignage de résilience et d’optimisme.

Vous aussi, vous vous intéressez au métier de gestionnaire de paie ? Rendez-vous sur la page parcours de la formation pour découvrir son contenu. Vous pouvez aussi suivre les cours dispensés sur le parcours gratuitement ; cela vous donnera un bon aperçu pour vous lancer sur cette formation professionnalisante. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus d'articles sur ce sujet