Orane, développeuse WordPress et cheffe de projet 

Après un début de carrière dans le social, Orane Massias se forme pour devenir développeuse. Elle roule sa bosse en entreprise, puis, ni une, ni deux, se lance en tant qu’indépendante en 2018. 6 ans plus tard, de nombreux projets menés à bien et une nouvelle casquette de formatrice en poche, elle décide d’ajouter la corde « Gestion de projet » à son arc sur la formation Cheffe de projet digital de l’école en ligne OpenClassrooms. Rencontre. 

Orane, vous avez commencé votre carrière dans le social. Comment êtes-vous devenue développeuse ? 

J’ai grandi, comme bien des jeunes de ma génération, avec Internet. J’étais fascinée par toutes ces nouvelles technologies, mais je ne me suis pas décidée tout de suite à faire de l’informatique, car je pensais qu’il fallait être forte en maths. 

Lorsque je travaillais dans le social, l’occasion d’apprendre le code sur le campus de Samsung s’est présentée. C’est une formation très intense qui donne lieu à un niveau bac +2. Après tout oui, pourquoi pas moi, pourquoi ne pas tenter le coup ? Ça m’a plu, et j’ai bifurqué.

Le job suivant que vous avez eu, c’était en tant que développeuse ? Est-ce que c’était facile à décrocher ?

Je me suis formée en alternance, donc j’avais déjà un pied en entreprise en tant que développeuse. Ensuite, tout s’est enchaîné de manière assez fluide. 

Je peux dire honnêtement que je n’ai jamais eu de difficultés à trouver du travail.

J’ai eu un premier poste de développeuse, puis un deuxième dans une autre entreprise.

Et en 2018, j’ai sauté le pas et je suis devenue indépendante. Je voulais créer ma propre structure pour être libre de choisir mes horaires et mes clients, plutôt que de travailler sur des temps et des projets imposés. Mission réussie !

Qu’est-ce qui vous a poussée à monter votre activité en tant que dev ?

Je m’étais lancée dans le social au départ car j’aime le contact humain. En développement, on découvre une profonde créativité,  on développe sa rigueur et son sens de l’organisation. Mais j’avais envie de retrouver le contact avec des clients. 

En tant qu’indépendante, j’ai vite été sur un ensemble de missions complémentaires, en développement mais aussi en gestion de projet. On est forcément en communication constante avec son client, pour la prise de brief, les retours et ajustements, l’organisation. À cela s’ajoute que j’ai depuis quelque temps une casquette de formatrice, pour rendre mes clients plus autonomes. Tous ces aspects sont hyper complémentaires et font que je me sens épanouie au quotidien !

À quoi ressemble votre quotidien de freelance développeuse ?

C’est très varié. Un jour je fais de la gestion de projet, un autre je code.

Parfois, je donne aussi des formations. Je forme aussi bien des salariés que des étudiants en écoles privées. Cette activité représente bien 15% de mon chiffre d’affaires, elle est donc assez importante et récurrente.

Je suis le reste du temps amenée à développer des sites vitrines ou e-commerces, des landing pages… Je suis experte WordPress, donc c’est toujours autour de cet outil. 34% des sites mondiaux sont sous WordPress, donc ça va, j’ai un marché qui a de beaux jours devant lui et l’occasion de travailler sur des projets très divers.

À un moment, vous avez voulu « concrétiser » vos compétences de cheffe de projet via la formation d’OpenClassrooms ?

Absolument. J’avais déjà de bonnes bases en gestion de projet, j’en faisais sur le tas pour mes clients. Je m’étais bien sûr renseignée. Mais j’ai pu aller un cran plus loin avec cette formation sur pas mal d’aspects.

Les deux gros plus, ça a été que mon mentor Jean-Noël Gérard a une grande expérience. Il travaille pour le groupe BPCE et il est très senior : donc, au-delà de m’aider sur mes projets, il m’a transmis sa vision sur la posture d’un chef de projet, ce qui m’aide à me positionner avec mes clients au quotidien.

Et le second plus, c’était que le diplôme de niveau reconnu par l’État d’OpenClassrooms m’a donné la légitimité de me présenter comme cheffe de projet de manière officielle, un avantage certain dans mon activité aujourd’hui.

Pourquoi avoir choisi OpenClassrooms pour acquérir ce diplôme ?

Je suis restée freelance pendant ma formation. Comme je l’auto-finançais, je devais aussi continuer à travailler. Et donc, la flexibilité du format en ligne, où les ressources sont disponibles 24h/24, m’allait bien.

J’ai pu aller à mon rythme, faire des pauses quand j’en avais besoin… Et j’ai aussi été boostée par mon mentor, ce qui n’a pas de prix !

Qu’avez-vous appris dans cette formation, qui vous sert au quotidien ?

Si je dois citer des compétences concrètes je dirai : la rigueur, l’organisation, le recul et l’anticipation. Et bien sûr, tout un set de compétences plus techniques autour de la gestion de projet !

À l’époque je ne le savais pas encore, mais aujourd’hui, les compétences de cheffe de projet sont essentielles pour travailler en équipe (avec mes autres développeurs, les designers etc.) 

Donc, au-delà de servir mes clients, ce que j’ai appris en formation est un atout au quotidien pour mon business en général.

Enfin, de manière plus générale, mon mentor m’a pas mal parlé  des 4 accords de Toltèques, dont le but est avant-tout d’être en accord avec soi-même. J’essaie donc de les mettre en pratique dans la vie (sourire). 

Un conseil pour celles et ceux qui hésiteraient à se lancer ? 

Il n’y a pas d’âge pour se former, pas de bon moment en soi. C’est le bon moment quand vous le sentez. C’est le cas ? Foncez ! 

____________________

La formation qu’a suivie Orane vous intéresse ? Rendez-vous sur la page du parcours diplômant chef de projet digital pour vous inscrire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles sur ce sujet