« Mon but ? Faire matcher étudiants & entreprises », Timandra, coach

Après quinze ans en agences de communication et design, Timandra Bréot décide de devenir coach certifiée en insertion professionnelle. Ni une ni deux, elle commence une activité de coaching à l’emploi avec OpenClassrooms et d’autres institutions ; et elle devient également équicoach, c’est-à-dire coach qui accompagne autour de travail à pied avec les chevaux. Portrait.

Timandra, voulez-vous brièvement vous présenter ?

Oui, bien sûr. Je m’appelle Timandra. J’ai passé près d’une dizaine d’années dans la communication. Ce que j’aimais dans ce domaine, c’étaient principalement les rapports humains, les échanges. 

En 2019, j’ai voulu aller encore plus loin, c’est-à-dire exercer à plein-temps une activité centrée sur l’humain. Le coaching est devenu une évidence. J’ai passé une certification pour l’exercer de manière professionnelle, et j’ai aussi exploré l’équicoaching, étant une amoureuse des chevaux.

Justement, qu’est-ce que c’est, l’équi-coaching ?

C’est un coaching basé sur du travail à pied autour du cheval. Vous avez peut-être entendu parler des neurones miroirs, ces neurones qui font qu’on va s’adapter au comportement de la personne en face. Les chevaux sont des animaux sensibles et perceptifs, qui entrent en osmose avec leurs cavaliers. 

Ce que nous faisons à pied, c’est vraiment voir dans les réactions du cheval quel comportement, quelle attitude, quelle énergie nous renvoyons. Cela permet de travailler sur de nombreuses problématiques en coaching — professionnelles comme personnelles.

Si un étudiant OpenClassrooms est curieux de voir à quoi ressemble une séance, il est le bienvenu.

Comment se structure une séance de coaching avec un étudiant ?

Ça dépend de l’étape de la recherche d’emploi du candidat. Précisons déjà que tout se passe en ligne : on se retrouve en visioconférence. 

Au début de la recherche, on travaille sur le projet, sur la définition des entreprises à contacter et surtout les outils : CV, lettre de motivation, page LinkedIn…

Ensuite, on attaque la constitution du réseau (contacter des personnes via LinkedIn notamment) et l’envoi des candidatures, évidemment personnalisées à l’entreprise et au poste à chaque fois.

La troisième étape, c’est vraiment des entretiens blancs et des retours sur les entretiens. Comment se positionner, que répondre à certaines questions, faire des retours à la personne si un entretien s’est mal passé, et ce pour qu’elle trouve un emploi ou une alternance le plus rapidement possible.

Qu’est-ce qui vous tient à cœur dans le rôle de coach ?

L’accompagnement bien sûr, car j’adore aider les personnes à trouver un emploi qui leur correspond. Mais j’essaie aussi et surtout de faire matcher un candidat et une entreprise autour de valeurs communes ; ainsi la collaboration a le plus de chances d’être fructeuse. 

Un conseil à transmettre aux personnes en recherche ?

Restez authentique. En entreprise, soit les masques tombent vite, soit vous êtes malheureux de devoir jouer un rôle. Les recruteurs ne cherchent pas des clones, au contraire. Ils veulent certes des professionnels compétents, mais surtout et aussi des personnes singulières, qui vont apporter leur personnalité à l’équipe.

Je répète toujours aux étudiants que j’accompagne l’adage d’Oscar Wilde : ‘soyez vous-même, les autres sont déjà pris‘. Car par expérience, c’est souvent par l’originalité d’une candidature et les reliefs d’une personnalité que le coup de cœur mutuel entre une entreprise et un candidat surviennent. 

Envie de bénéficier du coaching pour trouver un emploi ?

Direction le programme Alternance ou nos parcours diplômants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus d'articles sur ce sujet