« Il faut également être capable de distinguer le feedback de la critique. » Entretien avec Jordan, mentor

Bonjour Jordan ! Peux-tu te présenter en quelques mots ?

J’ai été électrotechnicien dans l’armée, puis dans le civil. Suite à une accident du travail, je me suis ensuite reconverti dans l’informatique en suivant un cursus universitaire : DUT, License Pro, puis un diplôme de niveau bac+5 avec OpenClassrooms. J’ai fait l’ancien parcours Tech Lead sur un an tout en travaillant à côté. Ce fut une très bonne expérience et j’ai eu un poste de Tech Lead avant même ma fin de formation. OpenClassrooms m’a aidé dans ma reconversion à un moment où mon expérience et mon diplôme ne valaient plus rien.

Quelques temps plus tard, qu’OpenClassrooms cherchait des mentors, au moment où je cherchais un complément de revenus. J’ai démarré le mentorat en mars 2021. A mesure que je suivais davantage d’étudiants, je me suis posé la question si j’étais toujours en mesure de faire un suivi de qualité avec un job à 35H à côté. Ma réponse fut non. Aussi j’ai choisi de quitter mon CDI et d’organiser mon activité entre développeur web freelance et mentorat. Ainsi j’entretiens mes compétences de développeur et j’accompagne mieux mes étudiants.

Qu’as-tu développé comme compétence annexe à l’aide du mentorat OpenClassrooms ?

La culture du feedback, les retours constructifs, est une compétence que l’on développe en devenant mentor. A l’époque, en tant que junior, j’ai eu des retours sur mon côté trop brouillon, je créais les fonctionnalités qui fonctionnaient mais elles n’étaient pas 100% terminées.

La culture du feedback, les retours constructifs, est une compétence que l’on développe en devenant mentor.

Aujourd’hui, j’accompagne mes étudiants en prenant soin de leur faire des retours constructifs. Si lors d’un projet l’étudiant a oublié des bases, je l’invite à revisiter les cours pour qu’il puisse avancer à nouveau. Je contextualise pourquoi il a besoin de ces compétences pour continuer et je montre que j’ai confiance en lui qu’il s’agit parfois de simples révisions.

Il faut également être capable de distinguer le feedback de la critique. Cela m’est arrivé une fois lors d’une soutenance sur laquelle l’étudiant ne remplissait pas les critères d’évaluation. C’était un projet moins technique que les autres et certains étudiants souhaitent parfois passer rapidement au projet suivant. Je lui ai expliqué ma décision et il ne l’a pas acceptée tout en remettant en cause mon rôle d’évaluateur de façon directe et désagréable, en argumentant que d’autres évaluateurs auraient validé…

Un dernier mot ?

Oui, à propos des soutenances. Je démarre les soutenances en les mettant en confiance et en évitant quelconque rapport de supériorité lié à mon statut d’évaluateur.Ayant été moi-même étudiant, je tiens à valoriser que c’est “leur” moment plaisir, avec l’opportunité de présenter leur travail et d’en être fier, comme en entreprise quand ils seront amenés à présenter leurs fonctionnalités avec des codes auprès de leur équipe ou de leur client.

2 Comment
    1. Bonjour Serge,

      oui, pour autant le rôle d’un mentor n’est pas aussi évident pour vous que pour l’ensemble des personnes qui peuvent être intéressées par une formation OpenClassrooms, et c’est d’ailleurs pour cela que nous avons écrit cet article :)

      Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus d'articles sur ce sujet