Les 10 métiers les plus recherchés dans le numérique


Quel emploi très recherché vous permettra de vous faire une place rapidement dans le numérique ?

80 000. C’était le nombre d’emplois à pourvoir en informatique rien qu’en 2018.

C’est aussi le nombre minimum de recrutements dans le numérique d’ici à 2020. De quoi se faire une place au soleil.

Concrètement, dans la Tech, on parle de 40 000 chefs de projets, 12 000 développeurs et 9 000 techniciens. Dans d’autres domaines, les recruteurs recherchent aussi une flopée d’experts en data, systèmes et réseaux, marketing et communication…

Ces emplois sont à pourvoir en Île-de-France (56%) et en province (43%), avec des bassins d’emplois notamment en Auvergne-Rhône-Alpes, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, dans les Hauts-de-France, dans les Pays de la Loire, en Occitanie  ou encore en Grand-Est et Bretagne.

Voici les métiers très demandés auxquels vous pouvez vous former.

Développeur web

Il crée des sites web et donne vie aux maquettes. Responsable d’assembler les pages en HTML5 et CSS3 à partir de modélisations graphiques, le développeur web intègre les contenus (textes, images, sons, vidéos) dans le code. Il assure la compatibilité avec les différents moteurs de recherche et met en place la communication entre client et serveur, en plus de gérer les bases de données. Bref, un développeur web donne vie aux sites, de leur structure (le back) à leur apparence (le front).

Salaire brut annuel débutant : 29 000 à 34 000 €*
Ce métier peut aussi parfaitement s’exercer en tant qu’indépendant.
Voir le parcours OpenClassrooms en 6 mois.

Développeur mobile

Il réalise des applications mobiles sur iOS ou sur Android. Analyse des besoins clients, définition des étapes de fonctionnement de l’application, développement, test et validation des fonctionnalités, support client et mise en place d’une documentation technique, correction des bugs… Tout y passe pour réaliser des applications mobiles fonctionnelles, fiables et viables.

Salaire brut annuel : 43 000 à 51 000 €*
Ce métier peut aussi parfaitement s’exercer en tant qu’indépendant.
Voir le parcours OpenClassrooms en 1 an en iOS ou Android

Chef de projet digital

Le chef de projet web est responsable de la réalisation de produits digitaux (sites, boutiques en ligne, applications web et mobiles, logiciels…). En tant que bon chef d’orchestre, il est responsable du planning et du budget et garant de la qualité des rendus. Pour mener à bien les projets, il coordonne les équipes de développeurs, designers et web marketeurs.

Ce profil polyvalent, entre développement, marketing digital et gestion de projet est très recherché, principalement en CDI. Ce métier peut s’exercer en entreprise, en agence ou SSII, en Île-de-France ou en province.

Salaire brut annuel : 30 000 à 39 000 €
Voir le parcours OpenClassrooms en 1 an

Administrateur systèmes, réseaux et cloud

Ce professionnel est un architecte : il conçoit les infrastructures systèmes et réseaux sur un site et/ou en cloud. Il le fait en adaptant son travail aux contraintes du système d’information de son entreprise. Il s’assure de la sécurité, administre les différents comptes utilisateurs et les droits d’accès, et stocke les données de manière sécurisée et viable.

En fonction de la taille de l’entreprise et du secteur, il gère tout le système d’information (3 à 30 000 machines) ou est expert d’une partie spécifique. Étant données les transformations au niveau des technologies du cloud, ce métier est en constante évolution et a de beaux jours devant lui.

Salaire brut annuel débutant : 30 000 à 35 000 €
Voir le parcours OpenClassrooms en 1 an

DevOps

Le DevOps a une double casquette de développeur et d’administrateur systèmes. Cela lui permet de faire le pont entre les équipes pour livrer les applications sans bugs, et les déployer facilement sur leurs infrastructures de destination.

Sans DevOps,  les équipes en développement et systèmes communiquaient peu ; désormais les applications peuvent être livrées et testées en continu.

Ce rôle, qui rend les activités des développeurs et administrateurs systèmes compatibles et optimisées, est de plus en plus central au sein des équipes techniques. Le métier n’existe que depuis 2009. Donc, les outils et pratiques sont encore à construire, ce qui explique l’ampleur que ce  profil devrait prendre dans les prochaines années, en entreprise comme en agence.

Salaire brut annuel débutant : 30 000 à 45 000 €
Voir le parcours OpenClassrooms en 1 an

Expert en cybersécurité

L’expert en sécurité des SI protège les terminaux (PC, mobiles, objets connectés) et les systèmes d’information (serveurs, réseaux) des cyberattaques. Il doit également réaliser un audit des risques pour les diminuer et établir un protocole de gestion des menaces pour y répondre de manière optimale et réactive.

Le secteur de la cybersécurité est en train d’exploser : d’après une étude du cabinet Gartner, 90 milliards de dollars y ont été consacrés en 2017, et 81% des entreprises déclarent déjà avoir eu un problème de sécurité de l’information.

Tous secteurs confondus, la cybersécurité représente 9% des recrutements, selon le baromètre IMT des métiers du numérique. Parmi les secteurs les plus en demande, l’audit et le conseil (13%), les opérateurs télécoms (12%) et les éditeurs de logiciels (10%). Le besoin est croissant aussi dans le secteur des banques et assurances.

Salaire brut annuel débutant : 40 000 à 75 000 €
Voir le parcours OpenClassrooms en un an

Experts en Data science

Trois profils sont très recherchés :

– Le data analyst, qui prépare et nettoie des données et les analyse pour en tirer des conclusions ;

– Le data scientist, qui à partir de grandes quantités de données, établit des tendances et réalise des prédictions grâce aux statistiques ;

– Le data architect, qui crée l’architecture des serveurs permettant de traiter des données.

Ces métiers représenteraient 8% des demandes de professionnels tous secteurs confondus et atteindraient même 11% dans l’audit, le conseil et les industries télécoms électroniques, selon le baromètre IMT des métiers du numérique.

Salaire brut annuel débutant :
Data analyst : 29 000 à 38 000 €*
Data scientist  : 35 000 à 45 000 €*
Data architect : 40 000 à 50 000 €*
Voir les parcours OpenClassrooms :
Data analyst
Data scientist
Data architect

Community, Social Media Manager

Les marques prennent constamment la parole sur la toile et les réseaux sociaux. Dans ce contexte,  le community manager gère leur présence et anime leurs communautés.

Les missions du Social Media Manager sont hétéroclites. Il établit la stratégie social media, anime les communautés avec du contenu créatif, viral et reconnaissable, développe et monétise ses audiences, analyse les retombées et la réputation en ligne de l’organisation ou encore gère des communautés internes à l’entreprise.

Ces profils sont très recherchés en CDI ou en freelance.

Salaire brut annuel débutant : 26 000 à 40 000 €*
En freelance : 250 à 400 € par jour en fonction de l’expérience.
Voir le parcours OpenClassrooms en un an 

Digital brand Content Manager

Au croisement entre le métier de stratège de marque, Content Manager et Social Media Manager, ce profil hybride est garant des contenus de communication.

Pour populariser la marque, informer et convaincre les clients et créer de l’engagement, ce couteau suisse en marketing imagine, crée et diffuse ses contenus (articles de blog ou de presse vidéos, podcasts et posts sur les réseaux sociaux).

Ce profil stratégique est recherché à la fois en agence et en entreprise.

Salaire brut annuel : 30 000 à 60 000 € en fonction du profil**
Voir le parcours OpenClassrooms en un an

UX designer

L’UX designer (UX = User Experience) a pour mission d’optimiser l’expérience utilisateur, notamment sur un site ou une application. Il doit penser le parcours de l’utilisateur pour que celui-ci trouve facilement ce qu’il cherche et apprécie sa visite. L’UX designer doit donc interviewer les utilisateurs pour comprendre leurs besoins et leur logique, afin de proposer une ergonomie efficace. Il prend en compte les fonctionnalités, l’intuition, l’accessibilité et les objectifs de l’entreprise. Un casse-tête… passionnant !

Très recherché en agence comme en entreprise, l’UX designer peut également travailler en tant qu’indépendant. 

Salaire brut annuel débutant : 30 000 à 40 000 €
Voir le parcours OpenClassrooms en un an

Sources :

Études

* Selon l’étude sur les rémunérations du cabinet Robert Half 
** Selon l’étude du Blog du Modérateur en 2017
Baromètre IMP des métiers du numérique 2018
Expectra – Baromètre des salaires cadres 2018
Adzuna – Étude sur les métiers du numérique par région

Articles
80 000 emplois à pourvoir dans le numérique, par le laboratoire du numérique

À lire ensuite :

Devenir UX designer, est-ce une bonne idée ?
Découvrez l’UX design, le pendant numérique du métier d’architecte
À quoi ressemble le métier d’UX designer en start-up ?
La data science pour tous chez OpenClassrooms 
3 métiers porteurs du marketing et de la communication
Le mot de la pro : le community management selon Amandine Gleyzes
Le mot de la pro : le marketing opérationnel selon Amandine Richardot
Pourquoi changer de métier ?
Quel est le bon moment pour changer de métier ?
Quels sont les métiers les plus recherchés dans le numérique ?
OpenClassrooms, un modèle pédagogique par la pratique 

2 Comment
  1. Bonjour Messieurs,
    mon prénom est FABRICE.
    Je suis tellement content de faire partir des membres de openclassrooms. Je vous remercie de votre aide dans le domaine de l’éducation. en éffet, je me forme peu à peu, et j’obtiens des certificats.
    Je suis convaincu par la qualité des cours et le professionnalisme des auteurs.
    Aujourd’hui j’ai la ferme envie de suivre un parcours surtout celui de Data analyst. Mais mon plus gros problème reste le financement. je survie et je me demande comment ferais je pour y arriver.
    Je suis en Cote d’Ivoire précisément à Abidjan et j’aimerais que vous me guidiez à obtenir un financement pour suivre cette prestigieuse formation.

    je tiens tellement à cette formation qui sera pour moi un pilier de la réussite.

    Espérant recevoir votre retour positif, je vous prie de recevoir mes sincères remerciements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles sur ce sujet