Comment bien démarrer un projet ?

C’est en forgeant qu’on devient forgeron — chez OpenClassrooms, nous aimons bien ce dicton. C’est pourquoi nos formations diplômantes reposent sur l’apprentissage par la pratique.

À quoi ressemblent les projets ? Ce sont des cas pratiques qui vous permettent d’apprendre les compétences immédiatement applicables dans le monde du travail. Par exemple coder un site Internet dans un parcours en développement, ou créer un calendrier éditorial dans le parcours Community Manager.

Si vous venez de vous inscrire à un parcours OpenClassrooms, vous commencerez votre première mission. Il est possible que vous la trouviez impressionnante.

Pour vous rassurer, Dominique Milliez, étudiant dans le parcours Administrateur Infrastructure et Cloud et Jessica Tessé, mentor en Marketing et en WordPress, vous expliquent comment bien débuter une mission du bon pied.

Familiarisez-vous avec le brief et lisez le cours

La lecture attentive du brief et des cours  vous aidera. Surtout si vous n’avez aucune connaissance préalable dans les compétences acquises sur la mission. Suivre les cours aide à se mettre dans le bain et à acquérir des bases utiles pour passer à la pratique. Pour la première mission, ne faites pas d’impasse sur cette ressource.

Je fais toujours lire à mes apprenants le brief du projet et le cours corrélé avant la session de mentorat. Comme cela, quand on commence à structurer leurs sessions de travail, ils sont déjà dans le bain. Jessica

Problématisez et contextualisez la mission

Si la mission vous semble difficile d’accès, c’est souvent aussi parce qu’elle est encore inconnue.

Prenons l’exemple de la charte éditoriale dans les parcours en Marketing : en commençant leurs études, la plupart des gens n’ont pas une idée claire de ce qu’on attend d’eux.

Se demander à quoi sert exactement une charte éditoriale (à fixer les règles d’écriture du contenu d’une marque) et ce qu’elle contient (les objectifs, les sujets principaux, la personnalité de marque…), permet de mieux voir ce qui est demandé.

De nombreuses personnes ne savent pas tout de suite à quoi sert une charte éditoriale, et donc définir exactement ses utilisations en entreprise les aide vraiment à se projeter dans sa réalisation. Jessica

Pensez à la structure de travail de la mission

Au début, pas question de se perdre dans les détails. Le but du jeu : prendre du recul pour comprendre ce qui est attendu dans la mission.

Je pars du cadre pour aller plus tard dans le détail. C’est nécessaire pour que l’apprenant ne prennent pas peur des livrables. Une fois qu’on a pris du recul, le reste vient tout seul. Jessica

C’est bien ce qu’explique Dominique, qui, au début de chaque mission, prend un temps pour comprendre exactement ce qui est attendu.

Au départ,  j’essaie de prendre un peu de recul de façon à pouvoir avoir une vue d’ensemble sur ce qui est demandé. J’utilise la bonne vieille méthode du papier-crayon et je liste des idées pour mettre en place une solution. Dominique

Faites la liste des livrables. Pour les missions dans lesquelles c’est possible (par exemple, construire une charte éditoriale en marketing, réaliser un plan de recrutement en RH, faire un business plan dans le parcours entrepreneur…), demandez-vous combien de temps chaque tâche prendra. Faites un brouillon de plan dont vous pourrez discuter avec votre mentor pour l’ajuster.

D’une session à l’autre, mes apprenants doivent faire un plan détaillé. J’insiste pour qu’ils posent des questions, pensent à la meilleure façon de structurer leur travail. Nous validons ensemble un plan détaillé. Une fois qu’ils ont la structure en tête, le reste du projet coule tout seul, car ils savent exactement comment procéder. Jessica

Une fois que j’ai listé ce que j’estime nécessaire pour la mission, me retrouve avec pas mal d’éléments à mettre en place. Et l’étape suivante, tout aussi importante, est de réfléchir combien de temps chaque tâche pourra me prendre. Après, je fais des découpages concernant le temps imparti, pour voir si je suis dans les clous. Dominique

Vous avez toutes les clés en main pour bien démarrer votre mission. Rassurez-vous : il n’y a rien d’insurmontable, puisque tant d’autres avant vous ont réussi ! Votre mentor est là pour vous aider, et vous verrez, dans quelques semaines, vous serez beaucoup plus à l’aise.

N’hésitez pas à vous rendre toutes les 2 semaines dans les espaces de co-working où vous pourrez échanger avec les autres apprenants. Ils sont présents dans plusieurs grandes villes de France et vous permettent de vous entraider. Enfin, n’oubliez pas la communauté en ligne qui pourra vous apporter un réel soutien.

Et Jessica de conclure : 

Arrivés à la quatrième mission, tous mes étudiants se rendent compte qu’ils s’étaient faits une montagne de tout cela, mais qu’en définitive, ils y arrivent très bien.

1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles sur ce sujet