Technicien informatique & administrateur réseau vus par un pro

Il y a des jours où l’on arrive au bureau plein de motivation et de bonnes intentions. Et puis, sans aucune explication, notre ordinateur plante, ou l’imprimante de la boîte n’imprime plus, ou le mystérieux dossier sur lequel nous travaillons depuis des semaines ne s’enregistre pas. Vent de panique !

Mais avant que notre crise d’angoisse ne prenne de trop grandes proportions, nous composons le numéro du technicien informatique en charge de notre service : « Je comprends pas, ça marche plus ». Quand tout semble aller mal, les techniciens informatiques d’une entreprise, chapeautés par l’administrateur systèmes et réseaux, sont les sauveurs du quotidien.

 

Le technicien informatique, garant des systèmes et réseaux de l’entreprise….

 

A l’heure où toutes les entreprises fonctionnent au rythme des ordinateurs, téléphones, tablettes et autres appareils électroniques ou numériques, le technicien informatique fait figure de pierre angulaire. Son rôle est d’installer de la façon la plus optimale le système informatique : brancher les bons câbles aux bons endroits, assurer la mise en réseau des appareils informatiques, et assurer le bon fonctionnement de l’ensemble pour les utilisateurs.

Dans un deuxième temps, le technicien est également en charge de l’entretien et de la maintenance du parc informatique. Il doit à la fois intervenir pour des dépannages lorsqu’ils surviennent, et également les anticiper en amont pour éviter qu’ils ralentissent l’activité de l’entreprise ou du service.

Gildas Thomas a été technicien informatique avant de devenir administrateur réseau chez OpenClassrooms. Il explique :

Il n’y a pas de journée type pour un technicien informatique. Chaque jour est conditionné par les demandes des utilisateurs, les problèmes de réseau ou sur le matériel lui-même, des problèmes au niveau de l’impression…. C’est vaste. En général, plus l’entreprise est grande, plus le travail est sectorisé et donc le technicien assigné uniquement à certaines problématiques.

 

Sous la houlette de l’administrateur réseau

 

Le technicien informatique est généralement managé par un administrateur système et réseau. Ce dernier est fort d’une expertise plus poussée dans un ou plusieurs domaines et peut répondre pour des problématiques plus complexes. Il intervient lorsque les techniciens sont à cours de solutions, et c’est également la personne qui se doit de proposer et d’anticiper les changements de système, de réseau, d’outils informatiques pour le bon fonctionnement de l’entreprise. Il doit respecter des contraintes de budget d’une part et de productivité, d’ergonomie d’autre part.

Ses objectifs principaux sont d’automatiser les tâches répétitives et de simplifier l’infrastructure au maximum en choisissant les bons outils technologiques.

L’administrateur réseau est également responsable de la cybersécurité du parc informatique et donc de la protection des données des utilisateurs et de l’entreprise.

C’est finalement celui qui doit savoir prendre du recul dans la gestion d’incidents complexes, et être capable de communiquer avec tout type de profils : utilisateurs, techniciens, fournisseurs et prestataires. Là encore, Gildas témoigne :

Il faut être capable de se transposer à la place des utilisateurs, qui parfois se sentent biaisés ou empêchés de travailler lorsqu’il y a des problèmes ou des changements. Il faut pouvoir tout expliquer de façon diplomate et prendre le temps de désamorcer les situations délicates. Un bon administrateur réseau doit comprendre comment travaillent les techniciens informatiques et prendre cela en compte dans sa gestion de projet, les deux métiers fonctionnent main dans la main.

 

Deux métiers aux exigences multiples

 

        Au-delà des connaissances et compétences en informatique, ces deux métiers requièrent de nombreuses autres qualités. Comme nous le savons, le propre du bug est d’arriver au moment le plus inopportun, au moment où évidemment il y a urgence !

Lorsque l’on fait appel aux techniciens informatiques pour nous venir en aide, ils doivent être capables de bien gérer les situations de stress et s’adapter aux problèmes de l’utilisateur.

C’est un métier qui demande également beaucoup de pédagogie et donc de patience puisque la plupart de temps, les techniciens sont face à des novices en informatiques à qui il faut prendre le temps d’expliquer le nouvel outil en place par exemple. Gildas le souligne :

Il est indispensable d’avoir une bonne résistance au stress, car les problèmes sont tous urgents en général. Dans un deuxième temps, c’est aussi être capable de faire face à la résistance au changement des utilisateurs et les accompagner le mieux possible lorsque l’on implante de nouveaux outils qui chamboulent leurs habitudes. Il faut toujours réussir à expliquer pourquoi nous appliquons des changements et pourquoi ils seront bénéfiques sur le long-terme.

Le technicien informatique, comme l’administrateur réseau, est constamment au contact des autres. Ce sont des métiers de service dans lesquels il faut savoir rester jovial et disponible en toutes circonstances, sans attendre de reconnaissance en retour.

Le plus plaisant dans ce domaine est sans doute de ne jamais avoir à faire la même chose deux fois, il n’y a pas de routine puisque chaque jour apporte son lot d’imprévus et de problèmes plus ou moins importants.

Enfin, ce sont des métiers qui sont en constante évolution et pour lesquels il est indispensable d’être particulièrement curieux. Chaque nouveauté technologique peut faire l’objet d’une nouvelle formation et d’un nouvel apprentissage auxquels il faudra ensuite familiariser l’utilisateur.

 

Vous voulez apprendre l’un de ces deux métiers ? 

 

Renseignez-vous sur notre formation Technicien Informatique à équivalent Bac +2, ou Administrateur Infrastructure et Cloud, à équivalent Bac +3.

 

À propos d’Aglaé : 

Aglaé est auteur-rédacteur. Elle a fondé Word Shaper, une agence créative qui propose des services d’écriture, de consulting et de conception.

 

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles sur ce sujet