Les 10 erreurs fatales sur un CV

À l’heure où tout va vite, inutile de dire que nous n’avons pas deux fois la chance de faire une bonne première impression avec notre CV.

Ça passe ou ça casse, alors autant mettre toutes les chances de son côté dans sa recherche d’emploi, en évitant certaines erreurs rédhibitoires.

D’après Claire-Lise, chargée de recrutement chez Lunchr, tout est question d’équilibre entre le trop et le pas assez, si vous ne voulez pas que votre CV termine à la poubelle avant même que le recruteur n’ait lu votre nom.”

Voici quelques pièges dans lesquels, heureusement, vous ne tomberez pas.

[Pour en savoir plus, suivez aussi notre cours Obtenez l’emploi qui vous correspond.]

1- Ecrire un CV infini

Le plus gros risque sur un CV est de vouloir absolument tout caser et donc de s’éparpiller. Si c’est de plus en plus difficile au fil du temps, il est primordial que le CV tienne en une page.

Claire-Lise est formelle :

Quoiqu’il arrive, n’étalez pas votre parcours au-delà des dix dernières années, ce n’est pas la peine !

Il est indispensable de faire le tri dans les différentes expériences professionnelles et compétences. La règle d’or est d’adapter le CV au poste auquel on postule et donc d’éliminer les éléments qui ne sont pas pertinents au regard des compétences demandées.

2- Vous perdre en fatras, fouillis et galimatias

En une page, la difficulté est évidemment de parvenir à être clair et organisé. Il faut que le CV soit lisible facilement, sans que le recruteur n’ait à deviner où se trouvent tels ou tels éléments.

La recommandation de notre experte :

Faites en sorte que l’ensemble soit aéré, et tenez vous à une seule et même police pour l’ensemble, suffisamment grande pour que le recruteur n’ait pas à sortir sa loupe.

3- Laisser un flou artistique

Certains candidats en font un peu trop du point de vue de la mise en page et du design de leur CV. Ce qui n’est généralement pas plus convaincant que de miser sur la simplicité. Vouloir trop en faire d’un point de vue graphique peut desservir votre propos à l’arrivée. Ne cumulez pas les couleurs flashy, les tailles de police, les styles, car cela fait mal aux yeux.

4- Être approximatif

Il faut éviter de laisser planer le doute sur certains éléments du CV, le recruteur a besoin de cerner votre parcours en un seul coup d’œil.

Par exemple, si vous avez réalisé un stage de quelques mois dans une entreprise à cheval entre 2016 et 2017, ne mettez pas simplement “de 2016 à 2017” qui peut vouloir signifier que le stage à durer deux ans. Soyez précis pour ne pas donner l’impression que vous cachez des choses.

5- Laisser une coquille (SOS orthographe !)

Cela va presque sans dire mais il est toujours bon de rappeler malgré tout qu’il vaut mieux se faire relire que de laisser traîner des coquilles.

Le recruteur se raccroche parfois à de petits détails pour faire le tri dans l’ensemble des candidatures : alors, une simple faute pourrait vous faire passer à la trappe.

6- Rater votre copier-coller

Aussi rédhibitoire qu’une faute d’orthographe, voire même plus : se tromper de destinataire ou faire un mauvais copier-coller en oubliant de changer le nom du recruteur, oups… Autant vous dire que commencer par une vexation n’est pas le meilleur moyen de faire bonne impression.

Si vous gérez beaucoup de candidatures à la fois, assurez-vous de faire les bons ajustements pour chaque nouveau mail envoyé. Quitte à vous créer une liste d’éléments à vérifier un par un avant l’envoi (le nom sur le CV et la lettre, les passages mentionnant l’entreprise, le titre sur votre CV…).

7- Ajouter des détails inappropriés

Le recruteur n’est pas censé vous demander d’informations sur votre vie privée, il n’est pas recommandé de les faire apparaître sur votre CV (croyances, statut marital, adresse…). En revanche, vous pouvez préciser votre date de naissance, la date à laquelle vous êtes disponible et surtout ne pas oublier vos coordonnées : mail, téléphone et les liens vers votre profil Linkedin et/ou votre site web si vous en avez à mettre en avant  (en rapport avec le poste, bien sûr !).

8- Ajouter une photo peu professionnelle

La photo n’est pas obligatoire sur le CV en France. Si vous décidez d’en mettre une, choisissez une photo décente et professionnelle : de bonne qualité, centrée, sur fond neutre. “Faites en sorte qu’elle ne prenne pas la moitié de la page”, précise Claire-Lise.

 

9- En faire (beaucoup) trop

 

Lorsque l’on cherche un emploi depuis quelques temps, on peut avoir le sentiment de surnager dans un vaste océan dans lequel il est difficile de se distinguer.

Or, vouloir se démarquer à tout prix en utilisant l’humour, la fantaisie ou la flatterie à mauvais escient peut vraiment être contre-productif. Encore une fois, la clarté et la simplicité sont de mise.

 

10- Vous tromper dans le format

 

Dernier point et pas des moindres : envoyez toujours votre CV au format PDF” martèle Claire-Lise.

Ainsi, vous êtes certain que votre mise en page n’aura pas bougé et que le recruteur, quelque soit la plateforme qu’il utilise, pourra l’ouvrir et le lire sans avoir une multitude de manipulations à faire.

 

À propos d’Aglaé : 

Aglaé est auteur-rédacteur. Elle a fondé Word Shaper, une agence créative qui propose des services d’écriture, de consulting et de conception.

 

 

 

1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles sur ce sujet