Étudiant en situation de handicap : pourquoi votre employeur a intérêt à vous embaucher

Contrairement aux idées reçues, les entreprises ont intérêt à privilégier l’alternance par rapport aux stages et aux CDD, et notamment si la personne est en situation de handicap. Si c’est votre cas, peut-être que cette idée vous rend sceptique. Et que vous hésitez encore à vous lancer dans un parcours diplômant en alternance avec OpenClassrooms. Pourtant, voici les raisons pour lesquelles postuler en alternance est tout-à-fait réaliste, dès lors que l’on se place du point de vue de l’employeur.

Voici quatre raisons pragmatiques pour lesquelles l’alternance est une opportunité pour les entreprises.

1 — Obtenir une aide

Les recruteurs sont pragmatiques : soyons-le aussi. À compétences et expérience égales, votre candidature en tant que personne en situation de handicap est avantageuse.

En effet, en vous choisissant, l’employeur peut bénéficier d’aides allant jusqu’à 3000€ en contrat d’apprentissage et 4000€ en contrat de professionnalisation. Ce dispositif est calculé au prorata de votre présence en entreprise à partir du 6ème mois, et peut être renouvelé dans certains cas. C’est donc un argument en faveur de votre embauche.

2 — Améliorer la diversité au sein de l’entreprise

Il est prouvé que la diversité ethnique, culturelle et en termes de genre favorise la créativité et la bonne entente des équipes. De plus, les employeurs cherchent sans cesse à dorer leur marque-employeur, ce qui peut passer par une meilleure mixité sociale dans leur organisation.

Pour ces deux raisons, de nombreux employeurs sont favorables à l’embauche de personnes RQTH et favorisent même régulièrement ces profils à CV égal.

3 — Bénéficier d’un dispositif d’encadrement qui minimise les risques

L’apprentissage prévoit un suivi par un maître d’apprentissage des personnes en poste, chaque semaine. Contrairement au stage où la fréquence et le contenu du suivi sont laissés à l’appréciation de l’organisation, les maîtres d’apprentissage doivent effectuer un accompagnement régulier. Ce dernier est une garantie supplémentaire que l’apprenti sera bien encadré et qu’il montera donc en compétences comme prévu. Sachant qu’à la suite d’un apprentissage, l’employeur a tout intérêt à embaucher le professionnel, pour ne pas avoir à former un candidat en CDI qui ne serait pas encore adapté aux pratiques de l’entreprise.

4 — Avoir accès à des profils dotés de maturité professionnelle

Les recruteurs recherchent en permanence des talents avec des qualités interpersonnelles, qui, même si elles sont parfois innées, se construisent au fil de l’expérience. Or, il n’y a pas d’âge limite dans le cadre d’un contrat d’apprentissage pour une personne en situation de handicap.

Donc, si vous êtes dans le cadre d’une reconversion professionnelle, c’est un bon signe pour l’employeur. Ce dernier mettra dans la balance votre âge (et donc votre maturité professionnelle) en plus de vos compétences techniques.

Conclusion

Si vous hésitiez à prendre contact avec nous pour vous former en alternance, nous espérons vous avoir convaincu que votre handicap n’est pas un frein à l’embauche, au contraire.

Lors de vos entretiens, vos atouts vont payer : compétences professionnelles solides, personnalité dynamique, motivation ou passion pour le secteur de l’entreprise où vous avez postulé. Votre situation de handicap ne devrait pas peser bien lourd face à tout cela. Et si l’on ajoute les arguments ci-dessus, vous devriez être un candidat solide pour le poste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles sur ce sujet