Du musée à la gestion de projet digital, le rebondissement de Noémie

Comme bon nombre de diplômés, Noémie peine à à trouver un poste qui lui convient à la sortie de ses masters dans le domaine de l’art. Contrainte d’envisager une reconversion professionnelle, elle décide de compléter son profil créatif par des compétences plus techniques en développement web. Histoire d’un rebondissement à plusieurs casquettes !

Initialement, quel a été ton parcours universitaire ?

J’ai une licence d’histoire de l’art et archéologie, un master en gestion du patrimoine et un autre master en régie d’exposition, montage des œuvres.

Quelles ont été tes expériences professionnelles avant la formation OpenClassrooms ?

Après mes diplômes, je cherchais un poste de régisseuse d’œuvres d’art dans les musées. Le régisseur, c’est le chef de projet des musées. C’est un poste qui requiert notamment des savoirs techniques concernant la conservation des œuvres : leur transport, la gestion des emprunts des œuvres par un musée ou un autre, la gestion des assurances, la logistique et les équipes. Malheureusement, le secteur de la culture étant relativement bouché, je n’ai jamais trouvé d’opportunités qui me correspondaient.

J’avais réalisé des stages mais à l’embauche on me reprochait mon manque d’expérience.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de vous former à nouveau ?

J’ai enchaîné les petits boulots et en parallèle j’ai participé à plusieurs ateliers sur la reconversion professionnelle, comme je voyais que c’était très compliqué de trouver un poste dans l’art. Au cours de ces ateliers, j’ai découvert l’infographie qui m’a beaucoup plu, comme j’ai un profil créatif. Puis petit à petit, je me suis orientée vers le web design, j’ai obtenu un poste en CDI dans un lycée agricole où on m’a demandé d’administrer le site internet et là j’ai eu envie d’acquérir de vraies compétences dans le domaine.

Comment as-tu découvert OpenClassrooms ?

Un proche m’a parlé d’OpenClassrooms et j’ai commencé à suivre les cours en ligne gratuits en développement web par curiosité.

J’ai trouvé ça passionnant.

Quelle formation as-tu suivie ?

J’ai tout de suite été intéressée par le développement, qui selon moi est très créatif aussi. J’ai pensé que le parcours chef de projet multimédia spécialisé développement serait encore plus professionnalisant qu’une formation en web design, et donc c’est ce que j’ai choisi. Mon parcours a été financé par Pôle Emploi à partir de février 2018. 

Quelles sont les compétences que tu as acquises ?

J’ai appris à réaliser des livrables en respectant un cahier des charges, mais aussi une note de cadrage. J’ai découvert la méthodologie de la gestion de projet, pour établir un rétroplanning, travailler en cascade. Du point de vue développement, ce sont des compétences en back-end que j’ai acquises pour l’instant, ce qui m’a donné envie à l’avenir de me former également pour le front-end.

Quels ont été tes projets de mise en pratique ?

Au cours de la formation, j’ai fait un stage de plus de deux mois dans une agence digitale spécialisée dans le print. C’était une petite boîte, donc j’ai touché à tout, c’était génial, très pratique : gestion de projet, développement CMS, travail de logo, maîtrise de la suite Adobe.

Suite à la formation OC, comment s’est déroulée ta recherche d’emploi ?

J’ai envoyé une candidature à une agence que je connaissais et j’ai présenté les projets que j’avais réalisés au cours de la formation et qui étaient en ligne. Au cours de l’entretien, j’ai dû expliquer comment j’avais gérer ces projets d’un point de vue technique.

C’est la dimension autodidacte de la formation OpenClassrooms que j’ai pu mettre en avant : le fait que je puisse montrer que je savais travailler en autonomie a plu.

J’ai aussi pu valoriser mon expérience de stage polyvalent. Finalement, c’est aussi mon profil très complet grâce à ma reconversion qui a séduit : je fais du graphisme, du développement, de la gestion de projet, j’ai un esprit créatif et curieux.

Quels sont tes conseils aux personnes qui souhaitent se reconvertir ou se former mais n’osent pas vraiment sauter le pas ?

Il faut être confiant, écouter ses désirs et sa volonté d’avancer.

Néanmoins, le pré-requis pour ce type de formation est d’avoir déjà un projet professionnel défini en tête, de savoir travailler en autonomie et de gérer son propre emploi du temps, ce qui n’est pas forcément évident pour tout le monde. Ce sont des domaines dans lesquels on ne trouve pas toujours les solutions immédiatement donc il faut rester motivé malgré tout. OpenClassrooms est justement fait de telle sorte qu’on ne vous donne pas les solutions bêtement, les mentors vous guident, expliquent et vous amènent à comprendre vos erreurs pour les résoudre par vous-même. C’est très formateur quand on a vraiment  envie d’apprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles sur ce sujet