Comment OpenClassrooms choisit-elle ses experts ?

Chez OpenClassrooms, nous mettons une énergie considérable dans le choix de nos intervenants sur les cours.

Charlène, Instructional Design Manager chez OpenClassrooms, nous en dit plus sur le processus de recrutement de ces experts qui créent chaque année plusieurs centaines de cours gratuits à distance et en ligne sur OpenClassrooms.

Une particularité de notre pédagogie

Un cours à distance et 100% en ligne requiert des intervenants encore plus clairs que dans un cours en présentiel. L’expert ne répète pas, il faut donc que tout soit limpide en visionnant la vidéo et en lisant le texte. La technicité est cruciale, car elle permet de proposer des connaissances à jour et pointues.

Nous ne prenons pas d’acteurs, au contraire d’autres écoles en ligne, car nous souhaitons que les étudiants se reconnaissent dans ces professionnels, les prennent comme modèles. Cela garantit aussi la variété dans les cours, qui sont créés par des personnalités. Alors, qui sont ces professionnels ?

Une diversité d’experts

En ce qui concerne le choix des experts qui dispensent des savoirs théoriques sur la plateforme, l’enjeu est double :

  • Proposer les cours les plus qualitatifs possibles, à la pointe techniquement et pédagogiques ;
  • Et mettre en avant des modèles professionnels dans lesquels les étudiants peuvent se projeter pour guider leur carrière.

En ce qui concerne la technicité des personnes recrutées, nous faisons attention à choisir des experts en activité. Charlène le précise :

Nos experts sont en fait des professionnels, et pas des professeurs.

Nous voulons qu’ils exercent pour être encore aux prises avec l’actualité de la profession, qu’ils connaissent parfaitement les outils et les tendances actuelles du métier… Bref, qu’ils soient imprégnés d’une réelle vision terrain. Ensuite, nous ajoutons notre pédagogie à leur expertise pour que les cours soient compréhensibles. Mais la matière première, c’est l’expérience professionnelle fraîche”.

Chaque professeur est sélectionné pour son expertise, sur un cours précis. C’est la raison pour laquelle au sein d’une formation diplômante, on trouve plusieurs experts.

S’engager à prendre la personne la plus compétente sur chaque sujet garantit la qualité des cours.

Ensuite, nous constituons l’ensemble des professionnels qui enseignent, en gardant en mémoire que les étudiants y voient des modèles. Nous diversifions les profils en termes d’âges, de genres, et d’origines géographique et ethnique.

“Nous avons pris cette décision notamment car nous nous sommes rendus compte que les formations de code où il y avait plus d’étudiantes étaient celles où des femmes enseignaient.

Donc, nous essayons de représenter la diversité des professionnels dans toutes les spécialités, en particulier celles qui sont a priori encore masculines. Par exemple, Olga et Emily enseignent le code en anglais sur de nombreux cours”, assure Charlène.

Et ces deux éléments, qualité et diversité, justifient que nous fassions venir les meilleurs professeurs de loin. Par exemple, pour un cours en anglais sur .NET, nous avons fait venir des États-Unis John Altenbernd, qui est senior software engineer et a 20 ans d’expérience. Nous avons des professeurs des quatre coins du monde, et notamment des États-Unis, du Royaume-Uni, de Belgique et de Suisse. À part pour le tournage des vidéos, ils travaillent à distance.

Des critères fermes

Trois critères d’importance égale entrent en compte pour choisir les intervenants. Pour garantir l’impartialité, ils sont validés par trois équipes différentes, affirme Charlène.

1- L’expertise technique. Elle est vérifiée par le responsable de filière au fil de discussions avec le professionnel, au travers de son CV. Nous ajoutons parfois des tests techniques à ces process.

2- La volonté de transmettre. Nos experts ne sont pas a priori des professeurs, donc nous n’exigeons pas d’eux qu’ils aient de bonnes bases en pédagogie. Par contre, nous voulons qu’ils aient envie de vulgariser leur savoir, et qu’ils sachent expliquer même les notions complexes. Pour s’en assurer, nos ingénieurs pédagogiques discutent avec eux et leurs demandent d’expliquer quelques notions complexes pour voir s’ils arrivent à les rendre accessibles pour un débutant.

3- L’aisance face à la caméra. Nous faisons enfin faire 5 vidéos de test à distance aux futurs experts, et nous les testons aussi au sein de nos studios avec nos réalisateurs. Les principaux critères sont le fait d’être passionné par sa matière et de la transmettre, de s’exprimer clairement… Bien sûr, du media training est prévu pour chaque personne qui réalise un cours, mais nous devons sentir le “potentiel face caméra”. Et malheureusement, de nombreux candidats qui ont passé les deux premiers filtres échouent à l’épreuve de la caméra.

Pour nous, trouver un expert est complexe. Ces critères sont non négociables. Nous sommes convaincus que c’est à ce prix que nos formations resteront de qualité”.

3 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles sur ce sujet