Suis-je fait pour être entrepreneur? Le guide ultime

Nous sommes nombreux à nous être réveillés un matin avec cette question en tête, n’est-ce pas ? Synonyme d’indépendance, de prospérité et de réussite sociale, l’entrepreneuriat a de quoi faire rêver.

Mais c’est aussi une réalité française. La preuve : tous les jours, 1 800 nouvelles entreprises sont créées dans l’Hexagone. L’esprit start-up a fortement contribué à ce fourmillement entrepreneurial : certains jeunes diplômés se lancent à peine sortis des études dans une formation entrepreneur, avec une idée en tête, quelques copains et beaucoup de café pour survivre aux nuits blanches.

Mais si aujourd’hui “monter sa boîte” est loin d’être réservé à une poignée de téméraires fortunés, cela reste un sacré défi à relever.

Envie de savoir si vous avez l’étoffe de l’entrepreneur ? Suivez nos conseils avisés et inspirez-vous du précieux retour d’expérience d’Aurore Choanier, co-fondatrice de La Kube, une box littéraire sur-mesure.

L’entrepreneur se connaît très bien

… mais il se cherche toujours.

« Connais-toi toi-même. » Cette devise, inscrite au frontispice du Temple de Delphes en Grèce, est celle de l’entrepreneur. Une aventure entrepreneuriale est un formidable exercice de développement personnel. C’est souvent la voie qu’on choisit pour retrouver du sens et partir en quête d’un avenir épanouissant. Et pour se donner une chance de réussir, mieux vaut savoir ce qu’on veut et être capable de se remettre en question.

Comment est née la Kube?

Mon parcours universitaire ne me prédestinait pas à l’entreprenariat, mais j’ai toujours voulu construire quelque chose.

« En parallèle de mes études de communication, j’ai travaillé en alternance dans quelques agences. Assez longtemps pour me rendre compte que je ne me voyais pas faire ce métier toute ma vie… Alors, pour voir plus grand, je suis partie pour un séjour à New York. C’est là-bas que j’ai rencontré Samuel, qui est aujourd’hui mon associé (avec Anthony, nous sommes trois). La Kube est née de cette belle rencontre!

Et vous? Êtes-vous prêt à en apprendre toujours plus sur vous-même et sur vos (vraies) ambitions professionnelles? Pour progresser, rien n’est plus important que cet état d’esprit. Vous n’avez pas besoin d’avoir un Master en Psychologie pour cerner votre personnalité et questionner vos désirs : cela peut commencer par quelques lectures avisées.

Quelques exemples : Jeux d’écriture, Libérez votre créativité, Trouver son Ikigaï.

L’entrepreneur se confronte à un problème

… et il trouve la solution.

Le but d’une entreprise n’est pas (seulement) d’engendrer des bénéfices. Au contraire, une entreprise naît le plus souvent d’un besoin réel. Un créateur d’entreprise est quelqu’un qui a pris conscience d’un problème et qui souhaite y trouver une solution. Et celle-ci peut concerner une toute petite partie de la population ou bien le plus grand nombre.

Quel est le concept de la Kube?

“La Kube est une box de lecture personnalisée. Tous les mois, nos abonnés reçoivent un livre (et quelques goodies) sélectionné par un libraire indépendant sur la base de leurs goûts et envies. A l’origine de notre concept, le constat personnel de Samuel : après un gros coup de cœur littéraire (A l’Est d’Eden, de John Steinbeck), il ne parvient pas à renouveler l’expérience, noyé sous l’offre gigantesque des grands magasins. Trop de choix, et personne pour le conseiller. »

Après avoir sondé d’autres lecteurs passionnés comme nous, nous avons décidé de bâtir notre offre sur le rôle central des libraires indépendants.

Et vous? Avez-vous l’habitude de trouver des solutions? Parfois, d’une idée simple peut naître un business très intéressant et, surtout, utile. Parlez-en autour de vous et soyez réceptif, les retours des autres sont précieux.

Les idées fusent dans votre tête et vous en oubliez la moitié en cours de route? Ayez un carnet sur vous à tout moment pour noter même les plus farfelues.

L’entrepreneur est résilient

… car il sait qu’un échec est une opportunité.

Il n’existe pas de création d’entreprise sans obstacles. Pour cela, une bonne résistance aux chocs est indispensable. Etre entrepreneur signifie accepter de commettre des erreurs et d’ajuster le tir quand il le faut, sans sombrer dans une auto-commisération stérile.

Il y a-t-il eu des moments difficiles au sein de la Kube ?

« Bien sûr, il y a eu des étapes plus compliquées que d’autres. Au bout de trois mois seulement, nous nous sommes rendus compte que le business model qu’on avait bâti n’était pas viable, ni d’un point de vue économique, ni logistiquement parlant ».

Il fallait réagir vite : nous avons bloqué les ventes pendant trois mois et avons retravaillé le business model jusqu’à trouver une alternative satisfaisante.

« Nous avons abandonné l’idée de confier l’expédition des commandes par les libraires eux-mêmes, déjà très occupés dans leurs magasins. En prenant en charge la partie logistique, nous avons pris le bon revirement et sommes repartis sur de nouvelles bases.

Et vous? Résilience et persévérance font-il partie de votre vocabulaire? Pour concrétiser un projet, il faut beaucoup de détermination et de résistance. Observez vos réactions face à l’échec : apprendre à relativiser et à rebondir fera évoluer votre état d’esprit. Rome ne s’est pas faite en un jour.

L’entrepreneur s’écoute

… sans oublier d’écouter les autres.

Souvent, un entrepreneur est quelqu’un qui se fait confiance. Intuition et clairvoyance sont d’excellents atouts pour un créateur d’entreprise… Mais il est indispensable de ne pas oublier les autres dans cette affaire. Ceux avec qui vous travaillez, notamment, et ceux qui bénéficieront directement de vos idées : vos clients.

Qu’est-ce qui fait le succès de la Kube?

C’est très simple : chaque produit ou offre que nous concevons à la Kube est basé sur les attentes réelles de notre communauté de lecteurs. Pour cela, nous sondons régulièrement nos clients pour construire des offres sur un mode collaboratif.

« Ils peuvent voter pour les thématiques des box à venir et ainsi participer activement à leur succès… Cette écoute est à la base de la relation que nous voulons entretenir avec notre communauté. Sans oublier que nous sommes trois associés dans l’aventure, et que notre entente  est tout aussi primordiale pour continuer de faire grandir notre société.”

Et vous? Faites-vous preuve d’empathie et d’écoute dans vos relations? La fibre relationnelle se travaille, comme le salto arrière ou la guitare. Et parce que “seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin”, l’entrepreneur a tout intérêt à bien s’entourer.

L’entrepreneur est créatif

… mais aussi réactif, agile, débrouillard.

Dans l’imaginaire collectif, on attribue beaucoup de qualités à l’entrepreneur modèle : passionné, volontaire, fonceur, audacieux… Quid des entrepreneurs timides et complexés? En réalité, nous avons tous des ressources cachées qui ne demandent qu’à être mobilisées. Parmi elles, la créativité.

Quelle est ta plus belle réussite dans ton aventure entrepreuneuriale?

“Ma plus belle fierté et réussite, c’est d’avoir su exploiter ma créativité depuis le début de la Kube. J’ai souvent regretté de ne pas avoir entrepris des études plus créatives, comme le design ou le graphisme. Aujourd’hui, je retrouve cette part de créativité au quotidien. Car on ne peut pas être plus créatif que quand on lance sa boîte !« 

Avoir des idées, c’est bien ; les mettre en forme et les voir se concrétiser, c’est quelque chose de magique.

« Dans une jeune entreprise, on évoque mille projets à la minute, et il y a toujours quelque chose de nouveau à faire. C’est cela pour moi, être entrepreneur : vouloir créer, développer, défendre une idée et souhaiter en faire profiter les autres. C’est aussi savoir s’adapter : parfois les choses vont très vite, parfois au contraire il faut savoir ralentir. ”

Et vous? Quelles sont vos plus belles qualités d’entrepreneur? Aimez-vous créer? La création demande beaucoup d’audace. Montrer ses créations, encore plus. Résistez au perfectionnisme et donnez forme à vos idées, même si elles ne sont pas complètement abouties. C’est aussi cela que signifie l’expression “sortir de sa zone de confort”…

Vous l’aurez compris, il n’y a pas de critères gravés dans le marbre pour devenir un entrepreneur accompli. Tout est une question d’état d’esprit et de volonté. Savoir se questionner et questionner votre environnement sont déjà deux belles qualités qui pourraient faire de vous le prochain à sauter le pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles sur ce sujet