Charte éditoriale : comment la réussir ?

C’est le grand jour : vous venez d’être recruté après votre formation responsable marketing et communication, dans l’entreprise de vos rêves. Elle ne possède pas encore de document de référence et l’une de vos premières missions sera de le créer.

Minute. Voici quelques conseils pour rédiger efficacement votre première charte éditoriale.

[À découvrir : notre académie en ligne qui propose des formations en marketing et communication]

À quoi sert une charte éditoriale ?

Elle devra guider les personnes en charge de la rédaction de contenu sur votre site, vos réseaux sociaux et vos supports papiers.

Elle assurera la cohérence des propos et de la structure des articles, le respect des bonnes pratiques et, surtout, permettra de bien définir la personnalité de votre marque.

En clair, c’est l’équivalent du style guide en design.

Vous l’aurez compris, c’est un document essentiel pour garantir l’application de votre stratégie de communication.

Que doit contenir ma charte éditoriale ?

Tous les éléments techniques et utiles pour comprendre la marque, le message, et les règles éditoriales que vous allez définir :

  • Indiquez votre cible et vos objectifs pour garantir la pertinence des éléments qui suivront (utilisez des personas pour plus de précision).

 

  • Élaborez votre ligne éditoriale. Elle sera la ligne directrice de votre rédaction et combinera stratégie et bonnes pratiques des réseaux sociaux concernés. Si l’entreprise utilise plusieurs réseaux, mieux vaut rédiger une ligne éditoriale propre à chacun en y ajoutant des spécificités.
    On y précisera par exemple le style et le ton à adopter, les thématiques et les rubriques, le degré de technicité du vocabulaire utilisé, un lexique de termes autorisés ou interdits, la fréquence de publications, les supports visuels ou encore les hashtags utilisés.

 

  • Illustrez vos propos avec des exemples concrets et utilisez des « do and don’t » pour faciliter la compréhension. Vous pouvez même y ajouter des captures de publications.

 

  • Rappelez les règles de référencement (SEO) pour vos articles (longueur des phrases, mots clefs, structure…).

 

  • Ajoutez un un calendrier de semaine type qui permettra de mieux visualiser la répartition des publications.

 

  • Préparez un tableau de suivi de vos indicateurs de performances (KPI) pour mesurer l’impact de votre communication. C’est important de l’inclure pour savoir exactement quelles seront vos conditions de réussite des campagnes éditoriales. Ces KPIs seront sur une feuille Excel détachée ou l’outil utilisé dans l’entreprise en question, et son mentionnées ici.

 

  • Vous pouvez également ajouter en annexe des liens vers des outils importants (correcteur orthographique, outils de publications), liens vers des anciens articles, ou tout autre ressource complémentaire qui aiderait le rédacteur.

Bien structurer son document

Comme tout document « officiel » en entreprise, il doit respecter des bonnes pratiques générales :

  • Un document clair et pratique avant tout.

 

  • Un sommaire et une pagination seront de rigueur.

Ce document sera consulté et pourra être édité par plusieurs personnes dans votre entreprise. Donc, afin d’éviter toute confusion, il est judicieux d’ajouter un encart de version à votre document comportant le numéro de version, son auteur et le type de modifications effectuées. Mieux vaut prévenir…

On évite les phrases longues qui auront tendance à noyer l’information : usez et abusez des listes à puces, utilisez des phrases courtes et percutantes : tout le monde n’a pas votre niveau de connaissance sur votre stratégie de communication.

L’aspect visuel de votre document est aussi très important. Il doit être clair et agréable si vous avez envie qu’il soit lu (et c’est exactement ce que vous voulez) : ajoutez des visuels et travaillez la mise en page.

Vos collaborateurs n’auront plus aucune excuse pour ne pas suivre vos recommandations.

Avant de vous lancer…

Faites un plan détaillé pour garantir la cohérence globale. Partez des grands axes de votre communication puis entrez dans le détail.

Inspirez-vous du contenu existant, et, le cas échéant, renseignez-vous au maximum sur la vision de votre entreprise.  

Et surtout… soyez précis. Vous éviterez ainsi les bonnes surprises du lundi matin en tombant sur la dernière publication du community manager sur votre page Facebook.

Posez-vous les bonnes questions : mettez-vous à la place du nouvel arrivant dans l’entreprise  (ça tombe bien, vous y êtes), et imaginez-vous commencer la rédaction d’un article ou d’une publication.

« Quel est le style que je dois adopter ? La longueur de mes phrases ? Combien de hashtags utiliser ? Ai-je le droit d’aborder tel ou tel sujet »…

Si, en relisant votre charte, vous avez bien cerné l’esprit et le message de votre marque, et si vous avez répondu à toutes vos interrogations, vous êtes sur la bonne voie.

Pour vous aider, n’hésitez pas à décortiquer une publication existante et essayez de justifier tous les éléments sur papier.

En conclusion

Votre charte mérite que vous lui accordiez du temps et toute votre attention pour limiter au maximum le risque de coquilles.

Votre stratégie et vos supports évolueront très probablement : pensez à la mettre à jour régulièrement.

Une charte éditoriale complète et détaillée est l’une des clefs pour une stratégie de communication réussie.

Pour aller plus loin…

Les cours gratuits :

2 Comment
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles sur ce sujet