Aude, des “études plaisir” au développement web à Édimbourg

Aude Leissen est bien en accord avec son époque et considère qu’aujourd’hui on ne fait plus une seule et même carrière au cours de sa vie.

Après des études dans le domaine de l’histoire, elle trouve normal de se former à nouveau, dans un domaine plus professionnalisant cette fois. Elle choisit la formation développeur web de l’école en ligne OpenClassrooms.

Autonome et motivée, elle a obtenu un poste de développeur web junior dans une agence marketing à Édimbourg en Écosse il y a quelques mois. 

Un cursus atypique mais logique

Aude est incertaine à la fin du lycée mais elle appréhende cela de façon très positive et enrichissante :

Je n’avais pas forcément de projet professionnel après mon bac donc j’ai choisi des études plaisir. J’ai fait une licence et un master en histoire, en recherche précisément. J’ai beaucoup appris et en effet, je me suis éclatée.

À l’issue de son enseignement supérieur, Aude réfléchit et mûrit la suite : « Je savais à l’avance qu’à l’issue de mon master, il faudrait que je trouve une autre formation professionnalisante cette fois. J’ai fait un point sur mes compétences auprès de Pôle Emploi. Comme job étudiant, j’avais de l’expérience en tant que serveuse mais je ne voulais pas en faire une carrière. »

Un jour, j’ai vu une offre d’emploi pour être testeuse informatique qui demandait des prérequis en histoire pour tester leur produit. J’ai postulé sans être sélectionnée à l’arrivée mais cela m’a fait prendre conscience que les deux univers n’était pas incompatibles. Il se trouve que j’avais toujours été attirée par l’informatique sans prendre vraiment le temps de m’y consacrer.

Aude valide certains cours proposés par OpenClassrooms avant de se renseigner sur les parcours certifiants. « La validité des diplômes, c’était important pour moi. Assez rapidement, je me suis lancée pour le parcours Développeur web. Mon parcours universitaire m’a beaucoup aidée car cela m’a permis d’acquérir une grande autonomie. Or, pour suivre une formation à distance, il faut vraiment être motivé et disposé à travailler seul. C’est important, parce qu’il y a forcément des hauts et des bas. Le fait d’être déjà passée par là à la fac m’a permis de reconnaître les différentes étapes que j’allais traverser. J’avais davantage de recul alors j’étais capable de me dire à certains moments “ok, j’en ai marre, j’arrête, je ne suis plus efficace, je reprendrai ce problème demain ou dans quelques jours le temps que cela repose”, alors qu’à l’inverse il m’est arrivé de passer parfois 3-4 jours sur le même problème de code pour essayer de le résoudre. »

Une recherche pour un emploi Outre-Manche

Ayant déjà voyagé à plusieurs occasions, Aude a l’envie de s’expatrier à nouveau et se lance dans une recherche d’emploi à l’étranger. « Un poste junior, c’est toujours assez compliqué à trouver. On ne peut pas tout apprendre en cours, donc j’ai un peu souffert du syndrome de l’imposteur au moment de ma recherche d’emploi. Pourtant, la formation m’a aussi donnée une base et une super boîte à outils de sites, de plateformes sur lesquels je sais que je peux trouver des réponses. »

Dans le doute, après l’obtention de son diplôme, Aude suit le parcours OpenClassrooms d’accompagnement personnalisé à la recherche d’un emploi.

Ma mentor m’a permis de tout remettre à plat : CV, réseaux sociaux, lettre de motivation. Il s’agissait de trouver mon vrai premier boulot donc je ne voulais pas prendre le risque de me fermer certaines portes.

« Les offres d’emploi ne correspondaient pas toujours exactement à mon profil, mais les recruteurs cherchaient généralement quelqu’un à qui ils allaient pouvoir apprendre quelque chose de nouveau donc j’ai pu mettre en avant la logique de mon parcours et le fait que je m’étais formée de façon autonome, que j’étais avide d’apprendre, curieuse, que je savais chercher pour trouver des solutions mais que je savais aussi me tourner vers les bonnes personnes lorsque j’avais besoin d’aide. J’avais également plusieurs projets à montrer, ce qui était très positif. »

Après quelques mois de recherche et de prises de contact, Aude obtient une lettre d’embauche pour une entreprise anglaise d’optimisation informatique. Elle a aussi un bon contact avec une agence marketing écossaise qu’elle décide finalement de rejoindre. « Je travaille pour la branche digitale comme développeur web junior, au sein d’une petite équipe de six personnes. Pour l’instant, je fais de la maintenance sur les différents projets en cours avant de reprendre des projets tout neufs très prochainement. Il y a des outils et des langages que je connais, ce qui les surprend dans l’entreprise, et d’autres que je ne maîtrisent pas encore mais pour lesquels je vais apprendre. »

Finalement, le parcours d’Aude montre que les compétences acquises en formation OpenClassrooms s’exportent aussi très bien à l’étranger. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles sur ce sujet