La v4 : le Site du Zéro prépare son évolution !

Lorsqu’on se lance dans un projet aussi ambitieux que la refonte entière d’un site web, mieux vaut commencer avec un peu de préparation. Surtout quand ledit site web accueille 2 millions de visiteurs chaque mois. Surtout quand une communauté  de 300 000 membres attend beaucoup des changements qui doivent être apportés.

Ce n’est jamais facile de savoir « quand le bon moment est venu » pour refondre un site web. On peut toujours faire évoluer progressivement la version existante. Ça peut sembler plus sûr, plus facile à gérer. En comparaison, reprendre le développement d’un site depuis le début est un vrai challenge.

Pourtant, parfois le jeu en vaut la chandelle. On sent qu’un certain nombre d’ingrédients sont là, que les conditions optimales sont réunies. C’est ce qui est arrivé pour le Site du Zéro v4.

La longue histoire de la v3

Lancée en 2005, la version 3 du Site du Zéro est de loin celle qui aura accueilli le plus de visiteurs. Son histoire commence même en 2003, période à laquelle le développement a débuté. A l’époque, l’idée était de donner la possibilité aux visiteurs de rédiger des tutoriels à leur tour.

Deux ans de travail acharné auront été nécessaires avant de lancer ce qui allait être les bases d’un grand site communautaire.

Le Site du Zéro version 1

Le Site du Zéro version 1

Le Site du Zéro version 2

Le Site du Zéro version 2

Le Site du Zéro version 2.1

Le Site du Zéro version 2.1

Le Site du Zéro version 3

Le Site du Zéro version 3

Le Site du Zéro version 3.1

Le Site du Zéro version 3.1

Le Site du Zéro version 3.5

Le Site du Zéro version 3.5

Le Site du Zéro version 3.6

Le Site du Zéro version 3.6

Le Site du Zéro à travers les âges (de la v1 à la v3 actuelle)

La v4 : une approche différente

La v4 adopte une approche très différente de la v3 dans sa conception. Par exemple, pour la v3, nous n’avions pas du tout mis la communauté à contribution (mis à part quelques rares personnes). Nous avions tout fait « dans notre coin », sans demander d’avis et sans rien montrer. Nous avions fait le choix de tout faire nous-mêmes, avec nos petites mains, pour que l’on puisse dire : « Ce site, de A à Z, c’est nous qui l’avons fait ».

Pour la v4 c’est différent, puisque nous avons choisi de mettre très tôt la communauté à contribution. Certes, nous sommes partis avec nos idées au début, pour donner une ligne directrice et une vision, mais nous avons fait en sorte dès que possible de montrer le site web à des bêta-testeurs de la communauté.

Un mois et demi seulement aura été nécessaire pour présenter cette première version. Certes, il s’agissait d’une première version simplifiée, avec des fonctionnalités encore assez basiques. Mais les fondements étaient là pour que l’on puisse commencer à discuter.

De même, nous avons fait le choix de nous baser sur des frameworks et des outils modernes, comme Symfony2, LESS, bootstrap, Node.js… Ces outils n’existaient pas à l’époque de la création de la v3, mais aujourd’hui ils contribuent à rendre nos sites web plus robustes et plus matures.

L’agilité au cœur de la v4

L’un des changements les plus marquants pour nous n’est pas forcément visible pour les visiteurs. Nous avons progressivement mis en place des méthodes agiles pour travailler plus efficacement. Partant du principe que nos souhaits allaient évoluer en cours de route pendant la création de la v4, nous avons fait le choix de travailler avec la célèbre méthodologie SCRUM au bureau.

Qu’est-ce que ça change ? Ceux qui connaissent SCRUM doivent déjà avoir leur petite idée sur la question ! Pour les autres, en quelques mots, nous travaillons de plus en plus en collaboration avec une vision nette de ce qui doit être fait dans les prochaines semaines. Nous nous efforçons de produire immédiatement du code stable et présentable. Nous évitons ainsi les longues périodes « c’est-pas-beau-c’est-pas-utilisable-mais-ça-ira-mieux-après« . Cela passe par la mise en place de tests unitaires et fonctionnels, de services d’intégration continue (via Jenkins notamment), mais aussi d’une organisation mieux rythmée.

Vincent et Adrien discutent d'un projet

Nous avons banni la notion de tâches au profit de la notion de celle de user stories. Nous décrivons directement le bénéfice pour l’utilisateur, plutôt que de parler en termes techniques. Cela nous permet de nous rappeler pour quoi nous travaillons exactement.

Un exemple ? Au lieu d’avoir des tâches comme : « Mettre à jour la base pour valider le processus d’inscription », on écrira : « En tant que visiteur, lorsque je clique sur le lien reçu par e-mail, mon compte est validé et je suis connecté ». Ca n’a l’air de rien, mais c’est beaucoup plus parlant !

Pour gérer notre travail, nous utilisons depuis le début de l’année Pivotal Tracker. C’est un outil de gestion de projet qui peut sembler très basique au premier abord, et pourtant il fait très bien son travail.

Pivotal Tracker

Les user stories à traiter en ce moment sont dans une colonne (current), toutes celles à venir sont dans une autre colonne (backlog). Les plus prioritaires sont en haut de la liste.

Chaque user story est agrémentée d’un poids (en fonction de la difficulté de réalisation) qui nous permet ensuite de calculer si l’équipe avance selon le planning souhaité ou non. On peut suivre cela grâce à des graphiques notamment :

Un burndown chart nous permet de vérifier si on tient nos délais

 

Voilà qui clôt ce petit aperçu de nos méthodes de travail sur la v4. Nous aurons sûrement l’occasion d’en reparler et d’approfondir certains sujets.

Et vous, comment gérez-vous vos projets web ? Avez-vous essayé la méthode de la R.A.C.H.E. ? ;-)

Commentaires ( 9 )

  1. Super !
    Merci pour les captures des différentes versions du site c’est super d’avoir une petite idée de tout ce qu’il y a eu dans le passé ! :)
    Vous avez tout de même fait le plus gros ! Je me lance dans la création d’un projet, mais je ne sais pas du tout où mener de la tête ^^ »

    Merci pour ce site qui m’a fait aimé l’informatique, et j’espère pouvoir contribuer, maintenant que j’y ai accès, à la V4 :)

  2. Petite séquence émotion à la vue des captures d’écran de la version 2.1 ou j’ai réellement commencer mon entrer dans l’informatique !!

    Merci encore le sdz !

    • De même pour moi… Cela fou un coup de vieux quand même, de revoir ces screenshots.

      Bravo en tout cas, au vu de la beta, cela semble bien parti ! (même si j’ai reçu 4-5 emails de compte, dont des comptes « Admin1″ et « Admin6″ ^^)

      Bon courage, et que cela vous mène loin !

  3. Très réjouissant de voir que le SDZ se convertit à l’agilité.

    Bon courage à toute l’équipe.

  4. tip top :)
    pour moi, c’est la version 3.1 avec la quelle je me suis inscrit, mais j’ai connu le SdZ en version 3 grâce a un copain qui jouait à half life :) et ce n’est que lorsque je me suis inscrit que j’ai vraiment commencé dans l’informatique !

    pour mes projets, c’est :
    1. Trouver le sujet (c’est plutot spontané ou quand j’ai besoin d’organiser un peu mes documents physiques)
    2. Arriver à savoir ce dont j’ai besoin de connaitre sur mes documents pour pouvoir les trier et faire ma base de donnée
    3. je code, j’en suis pas au point de tout rendre communautaire au point du SdZ et c’est plutôt des tâches CRUD que j’ai a faire donc je peux me le permettre maintenant

    Remarque (si jamais je reviens et que quelqu’un aurait apporté une réponse à mon commentaire) : il faudrait vraiment que je réapprenne à coder depuis zéro et que j’arrive à me faire des sites fonctionnels pour éviter d’avoir à sortir un framework à chaque fois ! (le probleme du framework c’est que c’est simple à utiliser donc des qu’on a une idée, même de petite gestion, on le sort alors que c’est pas forcément utile :( )

  5. Je trouve l’idée excellente de faire participer la communauté dès le début. Bravo pour le travail déjà accompli !

    J’ai également une question :
    Bien évidemment je suis conscient que la V4 ne sera lancée que quand tout sera prêt, mais votre souhait est-il de la lancer cette année ? Ou bien y aura-t-il deux ans de travail acharné comme pour la V3 ?

    Je demande cela parce que par exemple une version mobile du sdz si j’ai bien compris ne sortira qu’avec la v4. Or depuis un an les ventes de smartphones explosent et ce n’est pas prêt de s’arrêter. Personnellement je fréquente plus souvent le sdz sur mon android qu’avec mon ordinateur et lire les tableaux du recap communautaire n’est pas ce qu’il y a de plus plaisant sur mobile sans parler de la speed bar qui vient perturber la navigation.
    Les zéros mobiles vont-ils devoir attendre encore un an avant d’avoir une navigation correcte ? Ou bien comptez-vous investir plus de ressources en attendant dans le développement des applis android et iphone qui plantent souvent pour ma part et sont bien plus lentes que le site.

    Merci d’avance pour votre réponse et bonne continuation !

  6. Bravo pour toute cette transparence et continuez votre merveilleux travail sur la v4, c’est vraiment excellentissime et ce depuis le début, un grand bravo encore ! ;)

  7. Bonjour;
    question bête :-D
    Les couverture de la collection LDZ vont t’il changer suite au changement de version ?

  8. Marrant de voir l’évolution du site, à travers les âges ! ^^

Les commentaires sont fermés.