7 questions à Laurent Galichet de Tamento

Si vous avez suivi son cours sur « Les clés pour devenir Community Manager », vous reconnaissez Laurent Galichet de Tamento. Nous sommes allés à sa rencontre pour en apprendre plus sur l’agence, ses métiers et surtout l’expérience MOOC vécue avec OpenClassrooms, vue côté entreprise de formation.

Retrouvez ci-dessous, la transcription de l’entretien mené par Yannig Raffenel, directeur éditorial.

YR : Peux-tu nous dire quelques mots sur Tamento ?

LG : Tamento est une agence de webmarketing, dont le siège est basé à Lyon, et qui existe depuis 2008. On a également une agence à Paris, en Alsace et à Grenoble.
Si on devait résumer notre métier de webmarketing en quelques mots, je dirais que nous aidons nos clients à trouver leurs clients sur internet. On créé des dispositifs web comme des sites, des applications, on travaille le référencement d’un site, on est présent sur les réseaux sociaux, on créé et on diffuse la marque, etc.
Nous utilisons trois canaux : on a une activité de web agency avec un studio pour créer des sites, des personnes spécialisées en référencement pour la diffusion de la marque et l’apparition dans les moteurs de recherche, et enfin des publications sur les réseaux sociaux pour le compte de nos clients. Par ailleurs nous avons une activité de formation uniquement sur le webmarketing avec une quarantaine de formations et à peu près 8 cursus métier. Et enfin nous faisons de la délégation de personnel, on place chez des clients qui en ont besoin de Community Manager, des Trafic Manager en temps partagé ou à temps plein.

YR : Si je te dis MOOC, que me réponds-tu ?

LG : Massive Open Online Courses, ce sont des cours en ligne mais qui changent de ce qu’on faisait il y a quelques temps en e-learning. Ils permettent un réel échange. Aujourd’hui chez Tamento nous faisons du présentiel et ce qui était auparavant du partage de vidéo ou de diapo devient de vrais échanges avec les apprenants, au-delà des exercices, sur le forum ou même carrément sur les réseaux sociaux.

YR : Peux-tu nous parler de ta rencontre avec OpenClassrooms ?

LG : Je connais Pierre et Mathieu depuis quelques années à l’époque du Site du Zéro. On a même été colocataires de bureaux !
Nous voulions travailler sur le MOOC, nous avons donc pensé à eux car ils sont aujourd’hui la référence sur le sujet. Eux souhaitaient insérer des cours de webmarketing, nous connaissant, ils ont pensé à nous !

YR : Parle-nous de ce premier MOOC que tu as réalisé, le Mooc Community Management, en tant qu’auteur comment l’as-tu vécu ?

LG : C’était très bien ! L’intérêt pour nous était d’abord de comprendre l’ingénierie pédagogique du MOOC, parce que passer d’une formation en présentiel faite en 3 jours, à un format comme le MOOC nécessite de la résumer et de la formater sur cinq semaines en ne s’appuyant que sur des cas pratiques, de la méthodologie et des détails. C’est donc très très très compliqué ! On ne peut pas tout dire, on n’a pas le temps, il n’y aurait aucun intérêt à le faire et pour autant il faut qu’on donne des clés, qu’on apporte du contenu aux apprenants.
Aujourd’hui on travaille nous-même à la création de notre propre MOOC pour que les gens qui viennent chez nous pour faire nos formations en présentiel aient accès à des informations en plus sous forme de vidéos, d’exercices et de trucs et astuces complémentaires, un échange dans une communauté d’apprenants, etc, donc ça nous intéressait également de comprendre ce fonctionnement.

YR : Ton rôle dans le MOOC Community Management, comment suis-tu maintenant les apprenants ?

LG : Alors déjà ce qui est génial c’est qu’il y a des gens de tous horizons, de tous profils et de tous âges. Je ne savais pas quelle typologie d’apprenants j’allais avoir. Autant en présentiel on sait qui ils sont : on a des gens en reconversion, des gens déjà en poste dans la communication ou le marketing ou le web et qui veulent développer ces compétences là. Là au final on a eu des gens de tous bords et c’est génial d’échanger avec eux !

Au-delà de ça il y a un échange sur le forum. Les gens m’interpellent et me posent des questions sur les métiers : « Et dans mon cas comment je pourrais faire« , « Laurent que penses-tu de ça ? » Que ce soit sur le forum ou ailleurs. Il y a une vraie interaction. Les gens suivent les cours dans l’ordre avec chaque semaine et les quizz, ils reviennent sur des vidéos, re-regardent, et disent « j’ai re-regardé ça, et je me posais une question… » « comment tu ferais ? » etc. Et je crois que c’est ça tout l’intérêt du MOOC !

YR : A la fin du MOOC, les apprenants vont avoir une certification. Toi, quelle valeur tu donnes à cette certification ?

LG : Alors cette certification va valider qu’ils ont bien compris, qu’ils ont bien assimilé la méthode de travail, car dans ce MOOC il y a une vraie méthodologie de travail qu’on appelle ECPAR. Ça ne veut pas dire qu’ils sont les rois du Community Management, ça veut dire qu’ils ont compris la méthode de travail. Il faut ensuite qu’ils travaillent sur des cas concrets, le leur ou ceux de futurs clients et c’est cette pratique qui va leur donner un niveau supplémentaire. On dit que 40% des métiers à l’horizon d’une dizaine d’années n’existent pas encore. Community Manager en fait partie. On commence à avoir des formations dans des lycées et BTS sur ces types de métiers, mais ils sont très nouveaux et il y a tellement de choses à faire parce que ça change tout le temps. Ce que je veux dire c’est que dans le cadre de ce MOOC par exemple, je ne rentre pas trop dans les détails de ce qu’on peut faire sur Facebook parce que quoi que je dirai sur Facebook dans deux semaines, dans trois mois, dans 6 mois les choses vont changer. L’idée est vraiment d’apprendre une méthodologie et de travailler dessus. On acquiert des compétences et  ce sont ces compétences métiers qu’on va développer sur les réseaux sociaux et qui vont nous permettre de trouver du travail.

YR : Tu viens de passer deux jours en studio, peux-tu nous dire quel va être le fruit de ce travail ?

LG : Et bien non c’est secret défense on ne veut pas en parler ! Mais non, bien sûr !
On va continuer de travailler sur le webmarketing, et cette fois on va parler de référencement (SEO). Quand on parle de webmarketing au-delà d’un dispositif web, on a trois types de visibilité : des gens qui vont vous chercher sur internet, d’autres qui vont participer, parler dans des communautés sur internet, et enfin ceux qui vont simplement se balader et surfer sur internet.

Quand on a parlé des réseaux sociaux, on a parlé des visiteurs qui participent. Avec le cours sur le référencement, nous allons observer ceux qui vont chercher sur Internet. « Qu’est ce que je dois faire pour que quand quelqu’un me cherche sur internet – en l’occurrence via des moteurs de recherche- pour que je sois bien positionné, qu’on me trouve, que je puisse avoir les bons visiteurs pour avoir ensuite de la conversion ?« . Voilà, on vient de finir le tournage, il y a tout un travail de montage, d’écriture de quizz et de différents éléments complémentaires à faire mais il devrait sortir dans les prochains jours. Ca va être génial, inscrivez-vous ! (bientôt en ligne)

Commentaires( 5 )

  1. Rien à voire avec l’article si dessus, mais je poste ce commentaire pour faire la suggestion d’article sur un sujet qui pourrait être abordé par OC dans le futur.
    Je serais très intéressé par la thématique de la migration, et l’analyse de celle ci par la team d’OC, sur l’impact du changement d’url et la migration entre le Site du Zéro (à siteduzero.com) à OC (openclassrooms.com). Comment c’est passée cette migration – changement d’url, y a t-il eu un impact sur le référencement…

    Voilà un sujet qui pourrais être abordé et qui me passionne.

    Bon week-end à tous !

    • Bonjour, c’est une très bonne suggestion, je vais en parler aux spécialistes ;) Merci pour votre intérêt !

  2. J’ai suivi la formation « Les clés pour devenir Community Manager » sur OC et j’ai beaucoup apprécié, le cours était très clair et on apprend beaucoup de chose. J’ai hâte de m’inscrire à la prochaine formation Tamento sur le référencement web.

    • Merci beaucoup Christelle pour votre retour et bravo à vous pour votre engagement !!

Les commentaires sont fermés.