Christophe revient sur ses premiers pas en tant que mentor

Chaque semaine, pas moins de 70 mentors s’affairent pour aider les étudiants à progresser et à préparer leur soutenance. Sessions de groupes ou sessions individuelles, le mentor fixe des objectifs avec l’étudiant et lui apporte le support nécessaire pour se surpasser.

Christophe se connecte plusieurs fois par semaine depuis Nantes pour faire avancer une dizaine d’étudiants OpenClassrooms dans leurs parcours de formation.

Ses domaines de prédilection :

  • le développement web (PHP, Symfony, HTML, CSS, etc.),
  • la gestion de projet,
  • Le domaine des API (interfaces de programmation) qu’il adore.

Lorsqu’il ne mentore pas, il étudie lui même “Je finis ma formation de Manager des Systèmes d’information et d’infrastructure au sein de la SNCF de Nantes. (Niveau Bac +5).”

Il développe aussi son projet personnel : Shoot’n’Go, un réseau social dédié à la photographie.

“Soyons fous et allons-y !”

Ce n’est pas la première fois que Christophe accompagne des étudiants. Pendant ses études, il a déjà donné des cours particuliers d’informatique. En parallèle de son alternance, il fait de la livraison à domicile mais trouve le mentorat plus enrichissant intellectuellement et intéressant financièrement.

Une fois son appréhension passée, la peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas guider correctement les mentorés, il s’est lancé.

“Les mentorés sont très volontaires !”

Les mentorés sont généralement motivés et le mentor agit comme un réel booster. Toujours à l’écoute, il doit évaluer correctement les faiblesses des étudiants qu’il encadre et leur donner les conseils, exercices et compléments de cours nécessaires pour les faire évoluer à leur rythme. “Ma plus grande fierté c’est d’avoir récupéré une ancienne mentorée et de l’avoir emmenée jusqu’au bout de son parcours en 4 mois environ (5 projets en 4 mois !)”.

“Une communauté dynamique”

En parallèle de  la formation OpenClassrooms, les mentors s’appuient énormément sur leur communauté. Ils utilisent différents outils pour communiquer entre eux ou avec leurs mentorés (Slack, Trello, Front Desk). Leurs principaux échanges sont relatifs aux parcours et à l’organisation mais il leur arrive aussi d’échanger sur des aspects pédagogiques, Christophe a par exemple partagé avec les mentors une fiche de cadrage spécifique aux projets d’un parcours. “C’est très positif on a une grosse aide entre nous et une bonne ambiance”.

Le mentorat, une question de partage selon Christophe :

Il a encadré une vingtaine d’étudiants en 6 mois. Pour lui les qualités principales d’un mentor sont ses connaissances techniques et pédagogiques mais surtout l’envie d’aider et de faire évoluer.

Pour Christophe, “ lorsqu’on se lance dans le mentorat, on est rapidement lâché dans le grand bain.” La première vidéo avec son mentoré, les compétences technique et pas vraiment le temps de se poser des questions. L’important c’est d’y aller, avec autant de bienveillance et de préparation que possible ! La relation avec les étudiants fait le reste…

 

Commentaires( 4 )

  1. En tant que mentorée de Christophe, j’apprécie sa bienveillance et sa capacité de communiquer l’enthousiasme.
    Je rencontre beaucoup de difficultés car en travaillant 12 à 15 h par jour pour mon métier il me reste extrêmement peu de temps pour me former et je prends beaucoup de retard.
    Cette formation me coûte un bras, mais je refuse de baisser l’autre …. J’ai bientôt 62 ans, ça prendra le temps qu’il faudra, mais je veux parvenir au bout.
    Avec le temps, je me rends compte que je capitalise les connaissances, et que je n’en perds pas tant que cela.
    L’accompagnement des mentors (au départ Séverine à qui je peux faire les mêmes compliments de patience et de bienveillance, alors que j’ai cru tout laisser tomber plusieurs fois)

    • Merci pour ce témoignage Patricia et bon courage, ne baissez surtout pas les bras. Votre mentor est en effet là pour vous aider et vous accompagner. Ces parcours demandent un important investissement, mais le jeu en vaut la chandelle ;)

  2. Bonjour,

    Je ne connais que le b.a. b.a en informatique . Lire un maïl et en envoyer.
    J’ai pourtant le projet ,à 50 ans , de travailler sur internet …
    Tout m’arrête , tout me paraît compliqué et j’aimerais tellement ne plus être arrêté par la technique !
    Est il possible en partant de rien de tout savoir faire sur internet ?
    Je suis une formation pour avoir un E commerce actuellement mais aussi pour monter un blog wordpress …
    Je suis vraiment séduite par le web , ce mode de communication et j’aimerais que ce soit mon nouveau métier mais j’ai plus que jamais besoin d’aide !
    Je vous remercie de m’aiguiller un peu.

Les commentaires sont fermés.