Google s’associe à OpenClassrooms pour former les développeurs à Google Cloud

Lorsqu’on parle du Cloud, on pense souvent à un buzzword sans vraiment savoir ce qu’il y a derrière. Les success story d’applications qui génèrent des millions de vues et autant d’euros font rêver mais il n’est pas facile de savoir comment faire pour avoir suffisamment de puissance et de ressources serveur pour répondre à une demande qui peut parfois grossir subitement du jour au lendemain.

C’est évidemment une question importante pour nous qui apprenons à de nombreuses personnes comment créer des applications web.  C’est donc avec beaucoup de fierté que nous avons le plaisir de vous annoncer notre partenariat avec Google !

Concrètement, qu’est-ce que ce partenariat ?

  • Il s’agit d’un parcours autour de Java et des technologies Cloud Google.
  • Objectif : permettre à chacun de réaliser une application Java / JavaEE, évolutive et hébergée sur Google Cloud.
  • La certification à l’issue du parcours est délivrée conjointement par Google et OpenClassrooms.
  • Bonus ?  Google offre 100$ de crédit Google Cloud aux 200 premiers certifiés sur le cours (offre limitée aux 200 premiers certifiés avant le 01/07/15) !

N’attendez plus ! Utilisez les technologies Google Cloud pour lancer votre application web !

11 Comment
  1. Merci pour ce que vous faites pour le monde informatique. Courage et puisse ce partenariat en généré beaucoup d’autres.
    bon vent!!

    1. Oui c’est logique. Pour être certifié, il faut être Premium et l’un des avantages Premium et de pouvoir faire le cours à son rythme. Donc possiblement en 4 semaines ! :)

  2. Salut,
    Pourquoi vous concentrer sur le langage Java alors que, je crois, Google App Engine accepte aussi Python et Go ainsi que tous les langages qui tournent sur la JVM ? Est-ce que, par exemple, Scala ou Clojure ne pourraient-ils pas apparaître comme des options intéressantes.
    Je pense qu’il manque sur le site d’OpenClassrooms, qui est toutefois excellent, des cours sur les langages fonctionnels, qui semblent revenir à la mode.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles sur ce sujet