Comment se remettre dans le bain de l’apprentissage ?

85% des métiers de 2030 n’existent pas encore : c’est la conclusion d’une étude  Pôle emploi en 2018. 

Dans le même temps, de plus en plus d’actifs veulent se reconvertir. Le magazine Nouvelle vie professionnelle a d’ailleurs réalisé un sondage qui montre que 60% des adultes français ont déjà pensé à changer de métier. 64% d’entre eux voudraient se lancer, et 28% ont déjà mis ce projet à exécution. 

Dans le contexte où le marché de l’emploi évolue rapidement et où les profils “atypiques” sont de plus en plus acceptés par les recruteurs, se former à nouveau fait d’autant plus sens. 

Alors, quel que soit son métier actuel, son âge ou son niveau d’études, chacun peut décider que demain sera sa rentrée scolaire. Voici comment. 

Redécouvrir le plaisir d’apprendre 

Certains avaient la bosse de l’école. D’autres, au contraire, étaient comme notre étudiante Coralie, allergiques à l’enseignement traditionnel. 

Une fois mon bac en poche, j’ai vite compris qu’il serait compliqué de me former dans un système éducatif théorique et standardisé, unique option à l’époque. IUT ou école privée, ça n’a pas loupé, je me suis fait renvoyer de tous les établissements où j’ai mis les pieds.

[À lire : comment Coralie s’est réconciliée avec les études]

Toujours est-il qu’en chacun de nous se cache une personne curieuse, avide de nouvelles connaissances. L’enjeu est de la faire ressurgir.

Voici deux étapes utiles pour y arriver : 

1- S’autoriser l’enthousiasme

Dresser la liste des sujets qui nous passionnent, même si nous ne les avons jamais abordés, peut aider. Ce sont peut-être des passions très spécifiques à explorer. 

La mémoire et la faculté d’apprentissage sont comme des muscles : quel que soit le sujet sur lequel on les exerce, c’est bénéfique.

2- Retrouver sa curiosité d’enfant 

Étonnamment, à l’âge adulte, nous ne sommes plus censés nous étonner. Une espèce de consensus tacite flotte dans l’air : les grands savent

Donc, au contraire des enfants qui questionnent tout et progressent de façon exponentielle (ma nièce de 2 ans m’a expliqué récemment dernier qu’elle était nyctalope*), les adultes apprennent souvent moins. Et ils en sont frustrés !

Le fait de stagner m’a donné l’envie de me mettre à la page. Pôle Emploi m’a aiguillé vers des MOOCs un peu poussiéreux. J’aimais le format, j’ai juste cherché ailleurs. Je suis tombé sur « Apprenez à apprendre » de Guillaume Parrou. Bingo ! C’était exactement ce par quoi je devais commencer. Ça m’a parlé, on s’adressait à moi directement. J’étais hyper stimulé et content. Après vingt ans, retourner à l’école. C’était vraiment gratifiant”.

[À lire : de commercial à pédagogue et entrepreneur, la reconversion de Cyril]

Aussi, se poser des questions est toujours vertueux. La clé, c’est d’être curieux pour accueillir avec enthousiasme et bienveillance le fait d’avoir tant à apprendre !

Picorer les ressources du net 

Une fois la fringale de nouvelles connaissances bien en place, il faut explorer

Jamais autant de disciplines ne sont nées en aussi peu de temps ; et jamais autant de ressources pour les comprendre n’ont été disponibles gratuitement. 

Donc, pour se remettre dans une dynamique d’études, le mieux est de plonger dans les cours et exercices disponibles. Plus besoin d’aller en bibliothèque pour accéder au savoir, car énormément de cours, thèses de recherche, livres et vidéos sont en ligne. Ils sont un chemin balisé et graduel vers la reconversion.

1- S’orienter 

Ceux qui veulent changer de métier mais sans vraiment savoir quel secteur ou profession choisir peuvent simplement suivre un cours d’introduction à plusieurs disciplines très recherchées pour trancher. 

2- Apprendre à son rythme

Les autres qui savent déjà quel métier ils veulent apprendre peuvent commencer à tout moment à suivre des cours sur Internet

Voire aller plus loin en s’inscrivant à une formation diplômante à distance

Y a-t-il une méthodologie pour apprendre ?

Oui et non : chacun a tout le loisir de trouver la méthode et le rythme qui lui conviennent. C’est très individuel. 

Par contre, il est important de comprendre qu’apprendre vite et bien n’est pas un privilège, un don ou un talent réservé aux bons élèves nés avec « des facilités« . A priori, nous pouvons tous cultiver cette capacité d’apprentissage pour nous améliorer, à tout âge et dans n’importe quelle discipline. Notre potentiel est illimité.

Pour en faire pleinement l’expérience, chacun a besoin de maîtriser différentes stratégies et tactiques d’apprentissage. Grâce à celles-ci, les apprenants surmontent des barrières comme :

  • les blocages psychologiques ; 
  • les erreurs d’orientation ; 
  • le manque d’organisation et la procrastination ;
  • ou les difficultés de mémorisation.

Où acquérir ces méthodes qui facilitent les études ?

Une solution est de suivre le cours Apprenez à apprendre comme une boîte à outils pour relever ce défi. Ou de le voir comme un mode d’emploi pour piloter la plus fantastique des machines : nos cerveaux.

Bonne lecture !

À propos d’OpenClassrooms

OpenClassrooms est un institut de formation à distance, 100% en ligne, pour apprendre les compétences les plus recherchées par les recruteurs et les plus prometteuses. Le but : décrocher un emploi très recherché et qui ait de l’avenir !

Nous formons à tous les métiers du numérique, notamment le développement web et mobile, le design, les systèmes et réseaux, la data science, la gestion de projet, le marketing, les ressources humaines et l’entrepreneuriat.

Tous les cours des programmes de formation à distance sont accessibles gratuitement en ligne.

Nos cursus à équivalent Bac +2, +3 et +5 se réalisent en ligne. Ils sont composés d’un mélange de vidéos, de cours écrits, de projets professionnalisants réalisés par l’étudiant pour apprendre par la pratique, et de sessions de mentorat hebdomadaires avec un expert du métier. Les formations durent entre 6 et 18 mois en fonction des sujets et du temps alloué par l’étudiant. 

À l’issue du programme, les étudiants sont coachés par des experts pour faciliter leur recherche d’emploi. Ce dernier est d’ailleurs garanti.  

Cela vous intéresse ? 

J’en discute avec mon conseiller pédagogique

* Si vous non plus vous ne connaissiez pas le mot nyctalope, c’est un adjectif qui désigne la faculté de voir distinctement dans la pénombre ou pendant la nuit.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles sur ce sujet