Apprentissage & proactivité : la recette du succès ?

 

Que l’on soit en poste ou en recherche d’emploi, la capacité à apprendre à apprendre est l’une des compétences les plus importantes au XXIème siècle. Ajoutez-y une once de proactivité et vous obtenez selon nous ce qui s’approche le plus de la recette du succès.

Comment bien adopter cette démarche ? Qu’est ce qu’être proactif peut apporter à une carrière  ? Quels sont les pièges à éviter ?

Nous avons demandé à Gwen Rivet, Growth Manager chez OpenClassrooms et étudiant sur la formation diplômante data analyst, un profil formé aux langues et sciences sociales.


S’il est aujourd’hui aussi à l’aise avec la data et les nombres qu’avec les mots, c’est qu’au cours de ses formations, Gwen a toujours su faire rimer apprentissage et proactivité.

[ À suivre : les cours gratuits sur OpenClassrooms ]

 

 

Qu’est-ce qui t’a poussé à adopter cette approche ?

« On vit dans un monde où le travail évolue constamment, encore plus dans le digital. Il faut impérativement comprendre les  outils, termes et nouveaux acronymes qui peuvent débarquer du jour au lendemain. La seule solution pour rester à la page, c’est d’être vraiment proactif. »

Comment t’es-tu lancé ?

 

« J’ai toujours été à l’aise avec les maths, pour mon travail j’étais donc plutôt confiant, mais il fallait impérativement que maîtrise les outils et données. Concrètement, je me sentais de le faire, mais je ne savais pas comment. J’ai donc commencé par me renseigner, lire des articles, j’ai  même lu toutes les doc des outils que j’utilise.

 

Aujourd’hui je vais encore plus loin en suivant une formation Data Analyst sur Openclassrooms. »

Comment intègres-tu la formation dans ton quotidien ?

 

« Il faut penser par semaine. Pour la formation que j’ai choisie, c’est entre six et huit heures. Je me fixe un ou deux jours pendant lesquels je bosse une ou deux heures après le boulot, puis je réserve une matinée le week-end. Je fais aussi de la veille. Pas tous les jours, mais régulièrement. »

Tu arrives à trouver assez de temps pour cela ?

« Pour gagner du temps sur la veille, le mieux reste de s’inscrire à des de newsletters, mais il faut faire attention à ne garder que les plus pertinentes. En ce moment, j’en reçois deux ou trois par jour, qui sont très concises. Comme cela, je ne passe pas des heures et des heures à lire des articles.

Être proactif, c’est avant tout être efficace. Pour ça il y aussi la possibilité de se créer des alertes Google sur des mots clés. À part cela, nous échangeons aussi beaucoup d’informations au sein de mon équipe. »

Est-ce qu’il y a des erreurs à ne pas commettre ?

«  Il ne faut pas vouloir faire trop de choses en même temps ni vouloir aller trop vite, car cela nous fait nous rendre compte de la masse de travail qu’il y a. Le risque :  se démotiver avant d’avoir commencé et être frustré.

Il faut vraiment se dire : « je me concentre sur une chose à la fois et j’y vais étape par étape ». Il faut aussi éviter de  se mettre de pression inutile. On ne peut pas tout savoir, c’est comme ça, on aura toujours des choses à apprendre. C’est d’ailleurs l’une des clés pour rester motivé. »

De quoi es-tu le plus fier dans ce que t’as apporté le fait d’être proactif ?

« Il y a avant tout la fierté de se dire qu’on y arrive et qu’avec le temps on peut acquérir des compétences totalement transversales. J’ai un profil littéraire et aujourd’hui je jongle avec les datas, c’est plutôt valorisant.

Il y a aussi deux autres choses très satisfaisantes. La première, c’est que je peux voir directement à quel point ma proactivité impacte mon travail au quotidien, car je mesure mes actions grâce à la data et au reporting. Je me dis tous les jours que ce que je fais chez OpenClassrooms sert à quelque chose.

La deuxième, c’est que j’ai énormément gagné en confiance en moi. Je suis bien plus à l’aise quand je dois m’exprimer sur des sujets pointus. Déjà parce que je comprends parfaitement de quoi on parle, et parce que je sens aussi que mes interventions ont de plus en plus de poids et de valeur. »

Cette immédiateté dans les résultats donne une dimension presque tangible aux bénéfices d’une attitude proactive. C’est ce qui plaît à Gwen depuis le début. Cela le pousse à étoffer quotidiennement ses compétences dans le marketing, pour qui sait, un jour, penser à entamer une carrière dans un tout autre domaine.

À propos de Mathieu :

Un pied dans la rédaction, l’autre dans les réseaux sociaux, Mathieu s’est formé auprès de médias parmi les plus actifs et novateurs de Paris.Passionné par les nouveaux modes d’écriture, il s’est lancé comme rédacteur indépendant en 2018. Son objectif : anticiper l’influence du digital sur nos vies, et explorer le futur du travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles sur ce sujet