Ma journée-type n’existe pas

Mathieu Nebra à son bureau en train de lire ses e-mails
En pleine lecture de mes e-mails

Pour faire suite au billet de Pierre Dans la peau d’un gérant de startup, je rédige à mon tour une petite présentation de mes journées. En fait, j’avais commencé la préparation d’un billet de ce type en tout début d’année sans jamais vraiment le publier, faute de temps à ce moment-là. Je peux d’ores et déjà vous dire que ma journée « à l’époque » était très différente de celle que je vis aujourd’hui (qui est elle-même différente de ce que sera ma journée de demain).

« Ma journée-type n’existe pas » : c’est donc le constat que je fais au moment même où je commence l’écriture de ce billet. J’ai envie de partager avec vous ce à quoi ressemble mon quotidien au travail, mais je tiens à prévenir que la routine n’est pas vraiment monnaie courante à mon poste. ;o)

Mon poste

Faisons une présentation express : je suis Mathieu Nebra, fondateur du Site du Zéro (en 1999, sigh) et co-fondateur de Simple IT (en 2007), l’entreprise qui gère le Site du Zéro et sa collection de livres. Au sein de l’entreprise, je suis directeur produit, un titre qui peut paraître un peu pompeux à première vue mais qui a pourtant beaucoup de sens pour moi. En effet, cela signifie que mon rôle est de faire évoluer le produit, c’est-à-dire le Site du Zéro et Livre du Zéro, de suivre cette évolution et donc de prendre la majeure partie des décisions qui le concernent.

En tant que directeur produit, j’interviens sur 3 niveaux :

  • La couche technique (le contenant) : le but est de développer le meilleur outil possible, afin que celui-ci rende service aux gens et à l’entreprise. Cela consiste donc au suivi du développement web (avec les développeurs web), de l’architecture réseau & serveur (avec l’équipe SI), à l’ergonomie de nos interfaces (avec notre graphiste), etc. On s’efforce de chercher les réponses à des questions comme :
    • « Comment faire pour que cette page se charge plus rapidement ? »
    • « Comment rendre la rédaction de cours plus attractive ? »
    • « Comment limiter les bugs sur le site ? »
    • « Comment améliorer la disponibilité du site web et réduire les temps de maintenance ? »
  • La couche éditoriale (le contenu): il s’agit de suivre la rédaction des cours publiés sur le Site du Zéro, d’entrer en contact avec les auteurs, de les conseiller, de les motiver et de repérer ceux qui ont le plus de potentiel pour publier des cours de qualité qui intéresseront nos visiteurs. Certains d’entre eux, ceux qui ont le plus de succès, sont adaptés en livre par leurs soins.  Notre équipe d’éditeurs assure le suivi au jour le jour et me fait un résumé bi-hebdomadaire de l’avancement. Elle me soumet les questions qui nécessitent une décision. Nous essayons ici de répondre par exemple à des questions comme :
    • « Comment évaluer la qualité pédagogique et technique d’un cours ? »
    • « Comment organiser les cours de la section sciences ? »
    • « Comment motiver les auteurs à diffuser leur travail le plus tôt possible ? »
    • « Comment prendre en compte les retours des lecteurs ? »
  • La couche de communication : on souhaite ici informer aussi bien nos visiteurs que notre équipe en interne de ce qui est en train d’être fait, via notre responsable de la communication et notre community manager. Il s’agit de gérer ce blog pour communiquer sur l’entreprise, de communiquer avec les visiteurs et les équipes sur le Site du Zéro, d’organiser des évènements (salons, dédicaces, concours), de prendre connaissance des suggestions les plus demandées, de préparer nos réunions mensuelles avec toute l’équipe de Simple IT (appelées checkpoints), etc. Les questions traitées ici sont :
    • « Quelles sont les attentes de nos visiteurs ? »
    • « Comment rendre ce blog actif, attractif et instructif ? »
    • « Comment être reconnu auprès des grandes entreprises ? »
    • « Comment faire en sorte que nos salariés sachent comment la société fonctionne et ce que nous préparons ? »

Cela fait beaucoup de choses non ? ;o)

Et encore, je ne m’occupe pas de tout, puisque la partie commerciale, administrative et la gestion RH sont assurées par Pierre.

Ma journée

Je vais ici vous décrire ma journée du mercredi 7 septembre, pendant laquelle j’ai pris des notes en continu de ce que je faisais.

Matin

  • 08h40 : arrivée au bureau, Pierre est souvent là depuis une bonne demi-heure déjà. J’allume mon PC et vais chercher un café. Sur le chemin je trouve Kévin (l’un de nos premiers stagiaires, qui travaille toujours chez nous !). Déjà à son poste, il est en train de travailler sur du matériel réseau et sur nos serveurs. Je lui dis bonjour et retourne à mon bureau avec ma tasse de café.
Un passage dans le bureau de Kevin pour lui dire bonjour
Un passage dans le bureau de Kévin pour lui dire bonjour
  • 08h50 : j’ouvre mes e-mails, premier réflexe de la journée, pour avoir un premier aperçu de ce qui a pu tomber depuis la veille au soir. Souvent, ce sont des e-mails que Pierre m’a envoyés plus tôt dans la matinée.
  • 08h55 : petit tour ensuite sur mes MP reçus sur le Site du Zéro. Dans le lot, beaucoup de demandes d’aide personnelle de la part de visiteurs que je ne peux pas aider moi-même (en moyenne j’en ai plusieurs dizaines par jour). Je leur réponds un petit mot à chaque fois pour leur expliquer que je ne peux leur donner une réponse personnalisée et les invite à poster sur les forums.
  • 09h00 : réflexion avec Pierre autour d’un évènement que nous souhaiterions organiser en interne pour que les nouveaux employés de Simple IT fassent connaissance dans un cadre en dehors du travail (on parle d’évènement teambuilding ou de cohésion d’équipe).
  • 09h05 : arrivée de Jean-Pierre, un nouveau développeur web qui commence son CDI ce jour-là. Je l’accueille en lui faisant visiter les bureaux, lui remettant badge, clés, stylos, post-it et en l’installant à son poste. Je lui explique les grandes lignes du fonctionnement de la société et qui seront ses collègues. Je passe un certain temps avec lui pour lui présenter où se trouvent nos services, nos serveurs, notre documentation… Je le laisse avec suffisamment d’informations à lire et avec comme instructions de mettre en place son environnement de développement, en demandant de l’aide aux autres développeurs au besoin.
  • 09h45 : je vais voir Virginie, notre nouvelle assistante de direction qui a commencé une semaine plus tôt. Elle est installée dans le bureau juste à côté du nôtre à Pierre et moi. Je prends de ses nouvelles, lui demande comment a débuté son travail, si elle commence à se repérer au sein de la société…
  • 09h50 : retour à mon PC, je consulte mes e-mails. L’un d’eux me demande plus d’attention : je dois valider le plan d’un futur cours. Anna, notre éditrice, aimerait avoir mon avis sur la construction du plan en question.
  • 10h05 : Virginie me demande comment elle peut écouter les messages vocaux qu’elle a reçus par e-mail, son PC n’ayant pas d’enceintes. Je lui propose de brancher des écouteurs ou, plus simplement, d’écouter les messages directement via le téléphone et non via le PC.
  • 10h15 : je demande à Marie, notre responsable de la communication, de préparer un modèle de documents sur Google Docs, avec la charte de couleurs de Simple IT. J’ai découvert récemment que l’on pouvait créer des modèles dans Google Docs, c’est l’occasion pour nous d’avoir une meilleure uniformité des documents que l’on y stocke.
  • 10h20 : je dois tester une nouvelle fonctionnalité du site, permettant d’afficher son vrai nom et prénom sur ses tutoriels.
  • 10h40 : je prends connaissance des retours de l’équipe du Site du Zéro (modérateurs, newsers, validateurs…) sur cette nouvelle fonctionnalité du vrai nom et prénom. Il y a de bonnes remarques dans le lot que je décide de faire implémenter avant le passage officiel en production.
  • 10h45 : je fais un tour chez les développeurs et chez le graphiste, pour valider une nouvelle maquette et essayer de comprendre un bug mystique qui a l’air de les bloquer (les media queries CSS ne fonctionneraient pas sur le Site du Zéro). Avec un peu de méthodo, on finit par comprendre que c’est notre minifier CSS qui ne les gère pas et qu’il faut le mettre à jour. Ouf ! Que de temps perdu… mais c’est aussi ce qui fait le piment du développement.
  • 11h00 : j’organise et répartis les tâches à faire aux développeurs.
  • 11h25 : petite discussion avec Marie sur l’organisation du blog, le titrage des billets et leur mise en forme.
  • 11h35 : retour chez les développeurs, je vais voir comment Jean-Pierre se débrouille et visiblement tout se passe bien. Nous faisons nos derniers préparatifs pour la mise en prod.
Jean-Pierre prend ses marques
Jean-Pierre prend ses marques
  • 12h05 : dernières vérifications de la nouvelle page d’accueil de la section Emploi avec Radouane, notre commercial, pour valider que le résultat est bien conforme à nos attentes initiales.
  • 12h15 : je pars manger, puis direction la salle de sport où je m’efforce d’aller une à deux fois par semaine le midi.

Après-midi

  • 14h00 : retour du sport, discussion avec les développeurs à propos de la mise en production.
  • 14h10 : je traite les e-mails de reporting des éditeurs, qui m’informent du temps qu’ils ont passé à suivre chacun des cours. Cela me permet d’entamer une réflexion sur les priorités de suivi des cours avec Pierre. Nous décidons de réorganiser un peu la répartition du travail entre les éditeurs et de modifier sensiblement les priorités pour avancer efficacement sur les cours qui ont le plus de potentiel et dont les auteurs sont les plus disponibles.
  • 14h30 : validation de maquettes pour de nouveaux projets de développement.
  • 15h00 : relecture de tutoriels en rédaction pour conseiller les éditeurs (sur la section informatique et la section sciences). Cela me permet d’avoir une meilleure idée de ce sur quoi ils travaillent en ce moment et de leur donner quelques conseils pour le suivi, du type « passez plus de temps avec lui sur le plan, demandez à celui-ci de faire des TP plus attractifs, vérifiez à nouveau le contenu technique avec un validateur pour celui-là, etc. ».
  • 16h00 : petite pause dans la relecture des tutoriels, je passe à la relecture des plans de communication pour l’année prochaine concoctés par Marie.
  • 16h15 : je reprends la lecture d’un futur tutoriel de la section Sciences sur la lumière. J’essaie de trouver un moyen de le rendre accessible au grand public sans pour autant faire l’impasse sur les équations qui jonchent le cours pour démontrer les expériences.
  • 16h30 : je vais voir Anna pour lui parler de ce tutoriel et nous décidons ensemble de la solution à prendre pour le problème qui l’animait.
Discussion avec Anna à propos d'un tutoriel
Discussion avec Anna à propos d’un tutoriel
  • 16h50 : direction le bureau des développeurs pour prendre des nouvelles de Kévin, Adrien et Jean-Pierre en particulier, qui avance dans sa lecture de la documentation. Je note de lui préparer des premières tâches simples le lendemain pour qu’il puisse commencer à s’exercer.
  • 17h00 : rédaction d’un e-mail au futur directeur technique, Christian, qui doit arriver en début de semaine suivante. Ce long e-mail (que je veux néanmoins synthétique) lui donne une cartographie des projets techniques en cours dans l’entreprise (SI et dév web) afin qu’il ait un premier aperçu de ce qui se passe le jour de son arrivée. La rédaction de cet e-mail me prend du temps mais je veux préparer les choses au mieux pour son arrivée, car il doit pouvoir rapidement me soulager d’une grande partie du suivi des projets techniques.
  • 18h00 : arrivée d’un photographe dans les bureaux qui doit réaliser une visite virtuelle. Marie l’accueille. Je m’écarte de mon poste pour laisser le champ libre.
  • 18h15 : question technique de Jonathan, l’un de nos éditeurs, sur la coloration syntaxique du PHP en LaTeX. La question est délicate car nous ne parvenons pas à trouver un moyen « simple » d’obtenir le rendu que nous souhaitons. Nous décidons de soumettre la question à l’un de nos contacts (Nanoc, co-auteur avec moi du livre C++) et nous prévoyons d’en reparler le lendemain.
  • 18h40 : départ du bureau après m’être assuré que l’ensemble des messages reçus non traités était correctement rangé et que les éléments les plus urgents sont au moins déjà en cours de traitement. Je n’ai que 15 min de chemin à pieds pour rentrer à mon appartement (dans le 9e arrondissement de Paris lui aussi), une sacrée veine !

Un exercice formateur

Comme Pierre le disait dans son propre billet, noter ce que l’on fait au cours d’une journée est prenant (il faut y penser, bien tout écrire…) mais cela permet de prendre du recul sur le temps que l’on passe aux différentes activités. Cela a été intéressant pour moi donc, mais je pense que le plus intéressant encore sera de refaire un billet de ce type dans quelques mois et de voir tout ce qui aura changé !

Les journées sont riches comme vous le voyez, et, je vous l’ai dit au début de ce billet, elles se ressemblent rarement ! D’ailleurs depuis que j’ai pris ces notes, Christian, notre nouveau directeur technique, est arrivé. Il faut que je vous laisse justement, je dois aller voir comment ça se passe pour lui et aller dire bonjour aux autres personnes que je n’ai pas encore vues ce matin. ;o)

19 Comment
  1. Bonjour !

    Sympa le billet :)

    J’ai juste une question, tu venais de te réveiller ou tu exerçais réellement le post de Directeur Produit ? (dans les photos)

    1. Oui, ça dépend des journées. Je ne risquais pas de pouvoir parler au community manager parce qu’il était en congés cette semaine-là.
      Aujourd’hui au contraire, j’ai dû passer pratiquement 2h avec lui en tout. Comme je le dis, ça dépend complètement des journées et il ne faut pas le prendre pour une journée-type… puisque celle-ci n’existe pas. ;o)

    1. Je m’impose une certaine discipline de travail et je ne joue pas la surenchère des horaires. J’apprécie en particulier de prendre le temps de faire du sport le midi, ça permet de conserver un certain équilibre… équilibre que certains perdent et qui finit par s’en ressentir lourdement dans leur vie personnelle.
      Cela n’empêche pas une certaine flexibilité : il m’arrive de finir à 19h30 ou de travailler le soir de chez moi, voire tout le week-end (c’est arrivé). Mais je ne tiens pas longtemps à ce rythme-là, je tiens donc à ce que ça reste exceptionnel.

      1. Ce n’était nullement une critique. Le fait est que tes horaires sont bien plus agréables que ceux de la plupart des chefs d’entreprises ; cependant dans la mesure où tu arrives à gérer ça comme tu l’entends et que l’entreprise tourne bien, il n’y a rien à redire.

  2. Tout comme celui de Pierre ce billet est intéressant.

    Je remarque juste la tronche de zozor sur la première photo alors qu’il voit tes trieurs vides par rapport à ceux de Pierre.

    J’apprécie aussi le coté décontracté de ta tenue (le vieux t-shirt de zozor), qui fait moins sérieux et qui doit contribuer à la bonne entente gérants-salariés.

  3. Très intéressants ces billets sur les journées chez Simple IT. Tout à l’air de rouler, chacun à son poste, et le suivi des employés a l’air vraiment très bien. Ça donne envie d’envoyer un CV ^^ .

  4. Tout comme le précédent billet de Pierre, celui-ci est tout aussi excellent !
    Quelle journée passionnante pour un travail qui l’est tout autant, même si ça ne doit pas être facile au quotidien avec de si longues journées.

    En tout cas, merci de nous avoir fait partager ce moment.
    Ça donne envie de venir travailler chez vous.

  5. Bonjour,

    Merci pour ce billet qui est très intéressant. On peut constater que la majeure partie de ton temps est centré sur la cohésion du groupe, tu va souvent les voir pour te renseigner et pour aider à intégrer les nouveaux venus, c’est important de montrer une certaine proximité patron/salariés et je pense que les salariés doivent aimer ce système :)

    Sinon, pour l’évènement teambuilding ça a l’air assez sympa :) Cela permettrait aux nouveaux de s’intégrer plus facilement, et aussi d’oublier la hiérarchie l’espace un instant.

    Très bon boulot :)

  6. Billet vraiment trés sympa, merci de partager votre vie chez simple-it, attend avec impatience les prochains billets qui sont toujours trés instructifs pour comprendre comment marche votre entreprise ! Prochain billet de ce genre, une journée type de Marie ?

    1. J’envisage de faire un billet du même type. Mais comme l’ont dit Pierre et Mathieu, il faut prendre un peu de temps pour le faire ;)

  7. Je ne t’ai pas reconnu sur les photos Mathieu (la barbe… :) ). Merci pour ce billet très intéressant! J’y prendrai de la graine! Simple IT n’est toujours pas interessé par le travail à distance?

  8. ça me fait plaisir de voir le créateur du site du zéro, un site qui m’a appris plein de choses et que j’apprécie beaucoup. Merci infiniment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles sur ce sujet