Eva, agricultrice et créatrice de sites web

L’histoire d’Eva parait rocambolesque, mais si quelqu’un a les pieds sur terre, c’est bien elle !

Voici comment elle a découvert OC : « Un jour, au travail, on m’a demandé d’installer un logiciel sur l’ordinateur.  Je n’avais jamais fait ça de ma vie ! Je ne savais vraiment pas comment m’y prendre. J’ai donc cherché de l’aide sur Internet et je suis tombée sur OC. J’ai d’abord suivi le cours « Comprendre le web » et depuis ça fait un an que je me forme sur OC ! »

Eva 2
Eva, qui jongle avec ses enfants, la vie agricole et sa nouvelle passion : le web !
  • Alors, qui est Eva ? Elle nous raconte son histoire. 

Bonjour, je m’appelle Eva Honders. Je suis salariée agricole dans une exploitation de chèvres laitières dans le secteur de Rocamadour.

Rocamadour, pays adoptif d'Eva
Rocamadour, pays adoptif d’Eva au crépuscule

J’ai quitté les Pays-Bas pour la France lors de mon stage de fin d’études en école d’agriculture et je ne suis jamais rentrée. Vous savez, quand on aime la campagne comme moi, on ne peut plus retourner en Hollande… Il n’y a plus de campagne là-bas !

Aujourd’hui, j’ai deux enfants et j’aime beaucoup ce que je fais, mais le travail en exploitation agricole est très physique et je commence à avoir des problèmes de dos…

  • OpenClassrooms, d’accord. Mais quels cours plus précisément ?

J’ai suivi le cours sur le HTML5 et cela m’a beaucoup plu. Je me suis rendu compte que c’était beaucoup moins compliqué que ce que je croyais. Les cours sont vraiment bien expliqués et bien structurés. Ils sont très accessibles pour les débutants.

En me découvrant une nouvelle passion, j’ai également trouvé un moyen de me reconvertir dans une nouvelle activité.  Vous savez, c’est un réel plaisir pour moi d’apprendre de nouveaux langages, de les mettre en application en créant un site web, puis en y apportant des améliorations au fur et à mesure de la formation.

  • Et les chèvres vous laissent du temps pour étudier? Comment vous vous organisez? 

En fait, je ne me discipline pas vraiment car j’aime vraiment suivre ces cours. Je travaille tous les soirs, une heure ou deux, après que les enfants soient couchés. Pour réussir, il faut être régulier.

Mes enfants sont très curieux de ce que je fais. Mon fils commence déjà à me parler de Unity, il voudrait apprendre mais il est encore trop jeune…

  • Cela viendra ! Il va vite grandir :) Et du coup, que conseillez-vous aux nouveaux arrivants sur la plateforme ?

Pour réussir cette formation, il faut faire un seul cours à la fois. C’est ainsi qu’on progresse petit à petit. Il faut surtout mettre immédiatement en pratique ce qu’on a appris, ne serait-ce que pour être confronté à ses erreurs.

  • Quels sont vos projets par la suite? Passer des chèvres aux sites web ce n’est pas banal !

Depuis que je me forme sur OC, j’ai créé un site touristique sur le Lot avec Symfony2.

Rocamadour, ville médiévale du Lot
Rocamadour, ville médiévale du Lot, en région Midi-Pyrénées
Comment passe-t'on des chèvres au web?
Comment passe-t-on des chèvres au web ? Avec aisance !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cela m’a permis de découvrir une région que je croyais connaitre et d’en révéler à mon tour les trésors. Avec cette nouvelle activité, j’ai rencontré beaucoup de personnes. Je souhaite à présent créer une version traduite en hollandais et les mois à venir, je vais essayer d’y vendre des produits locaux. Mais ça, c’est pas pour tout de suite (rires) ! Grâce à mes nouvelles compétences, j’aimerais travailler à mon compte en faisant des sites Internet pour des clients producteurs.

 

Merci beaucoup Eva pour ce témoignage passionnant !

7 Comment
  1. J’ai suivi les cours (HTML, PHP…) , à l’époque sur « Le Site du Zéro ». Cours que j’ai trouvé passionnants. J’ai ainsi crée des sites, un pour ma compagne, astrologue d’un grand quotidien Rhône Alpes. Puis d’autres pour ventes de produits divers ….
    J’ai arrêté depuis le décès de ma compagne, voici 5 ans, mais je vais reprendre ma formation car j’ai des commandes pour des sites web ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles sur ce sujet