Comment réussir un salon de recrutement ?

Un salon de recrutement est une mine d’or pour trouver un emploi, car les entreprises sont présentes et disponibles pour rencontrer leurs futures pépites. Les personnes cochées gratuitement pour trouver un emploi au sein de l’école en ligne OpenClassrooms le savent, aller à ces événements est la promesse de créer des contacts de qualité et de multiplier ses chances de recevoir une offre d’emploi. Alors, pourquoi s’en priver ?

Dans cet article, nous vous expliquons : 

  • comment préparer un salon de recrutement ;
  • la méthode gagnante pour aborder une entreprise ;
  • comment relancer pour augmenter vos chances de résultats.

En amont : que préparer ? 

Un salon de recrutement représente une opportunité en or de faire bonne impression, à condition de s’être bien préparé(e). 

Un mois avant 

[TEMPS NÉCESSAIRE : entre 4h et 1 semaine]

Un salon de recrutement est avant tout une affaire d’image. Vous pouvez voir cela comme un speed-dating entre candidats et entreprises… où, comme en amour, il faut être pomponné(e). Physiquement, mais surtout au niveau de votre “personal branding”, encore appelé l’identité professionnelle.

Travaillez donc sur votre identité en avance pour avoir le temps de tout faire : 

  • créer ou améliorer votre LinkedIn (À lire : notre article sur le profil LinkedIn
  • nettoyer les pages indésirables ou personnelles sur Internet vous concernant (mettre Instagram et Facebook en mode privé…)
  • mettre à jour votre CV (À lire : notre article sur les CV)
  • rédiger votre pitch professionnel. C’est un petit paragraphe de trois ou quatre phrases qui présentent votre objectif professionnel. (À lire : notre article sur le pitch)

Autres éléments importants : 

  • Pensez aux cartes de visite ! On vous les demandera pendant le salon. Créez-les un mois à l’avance pour éviter tout stress. Avant impression, montrez-les à des amis ou professionnels du secteur visé pour avoir leur avis. Pour les créer facilement, plusieurs sites Internet existent, notamment Moo. Faites simple pour être efficace : prénom, nom, votre spécialité (par exemple Développeur Web), téléphone et email
  • si l’événement est payant, prenez vos places en avance, sinon vous risquez de vous retrouver sur le banc de touche… 

Si vous suivez ces instructions à la lettre et que vous n’avez pas encore travaillé sur votre identité professionnelle, vous pouvez en avoir entre 4h et  1 semaine complète de travail. Ne procrastinez pas trop, pour ne pas vous laisser surprendre…

Deux semaines avant 

[TEMPS NÉCESSAIRE : 15, 20 minutes par entreprise environ]

Un salon réussi est un salon pré-pa-ré ! Deux semaines avant, regardez les entreprises présentes et sélectionnez celles qui vous intéressent le plus. 

Pour nouer un contact de qualité avec elles, vous aurez besoin de faire des recherches. Nous vous conseillons de créer une fiche synthétique pour chaque entreprise, que vous pourrez emporter sur l’événement. 

Voici les informations nécessaires : 

  • nom, date de création, nombre d’employés 
  • une ou deux phrase(s) pour résumer l’activité, en partant du vocabulaire du site de l’entreprise
  • une ou deux phrase(s) sur pourquoi cette entreprise vous intéresse (ce sera très utile pour aborder l’employeur !)
  • deux ou trois interrogations que vous avez, ou choses qui vous interpellent, pour nourrir une discussion avec l’employeur
  • nom du RH (s’il n’y en a que 1, 2 ou 3), nom de votre potentiel boss si vous le trouvez sur LinkedIn. Ce seront peut-être eux sur le salon, et rien ne fait plus plaisir que de voir que la personne s’est renseignée et a visé juste en vous trouvant !

Ce travail de recherche est l’une des clés pour tirer parti du salon de recrutement. Plus vous montrerez que vous connaissez l’entreprise, ses membres et voulez comprendre ses enjeux, plus vous serez pertinent(e) aux yeux de votre potentiel employeur. C’est la raison pour laquelle nous conseillons de passer au moins 15 minutes à faire des recherches sur chaque entreprise

Une fois ces fiches réalisées, il est nécessaire de les relire régulièrement avant le salon, pour être bien à l’aise. 

Trois jours avant 

[TEMPS NÉCESSAIRE : 2 heures]

Trois jours ouvrés avant (attention au piège du week-end), préparez tous les éléments dont vous aurez besoin sur le salon :

  • imprimez votre CV sur un joli papier pour chaque entreprise (idéalement en personnalisant le CV), et une dizaine de fois au moins en modèle neutre au cas où vous découvririez d’autres stands intéressants. Pensez à la pochette pour les stocker et qu’ils ne soient pas chiffonnés. La pochette doit être sobre et en bon état, pour rester professionnel
  • si besoin, imprimez votre entrée au salon en même temps que les CV
  • prévoyez un carnet bon état et deux stylos (au cas où le premier lâche)
  • ayez vos cartes de visite à portée de main pour facilement les distribuer
  • gardez vos fiches dans la pochette pour les relire en cas de trou de mémoire
  • regardez où se tient le salon et comment vous y rendre
  • décidez des vêtements que vous allez porter et assurez-vous qu’ils soient propres [À lire : notre article sur le code vestimentaire par industrie]

Une fois cette liste déroulée, ça y est ! Vous n’avez plus qu’à attendre sereinement le salon. 

Le jour J : comment aborder une entreprise ?

Une fois le grand jour arrivé, ne laissez rien au hasard. L’objectif : faire grande impression les employeurs qui vous intéressent le plus. Voici nos conseils : 

1- Début de salon 

  • ne commencez pas par l’employeur que vous préférez : faites-vous la main sur quelques entreprises qui vous intéressent moyennement avant. 
  • une fois que vous êtes à l’aise avec votre pitch (2 ou 3 entreprises), vous pourrez attaquer. 

2- État d’esprit 

  • l’état d’esprit et l’énergie dans lesquels vous arrivez au stand feront la différence. Un salon est avant tout une rencontre humaine : soyez détendu(e) sans être désinvolte, souriant(e), et écoutez avec attention ce que vous dira la personne en face

3- Pitch

  • présentez-vous de manière brève et précise. Le recruteur doit avoir les réponses aux questions suivantes : “Comment s’appelle-il ? Quel est son projet professionnel / sa spécialité ? Pourquoi s’intéresse-t-il à mon entreprise ?
  • à la fin du pitch, vous pouvez finir en disant que vous savez que l’entreprise est en croissance et/ou qu’elle recherche [tel_poste] et demander au recruteur si c’est exact pour lui rendre la parole. 

4- Échange 

  • la discussion qui s’ensuit est le moment le plus important : montrez que vous vous êtes renseigné(e) sans pour autant faire un exposé, 
  • posez des questions sur l’entreprise, ses objectifs, ses besoins, le poste… 
  • pensez à sourire
  • à la fin, vous pouvez demander comment la personne souhaite continuer : devez-vous envoyer votre CV laissé en physique, une lettre, postuler sur le site, etc. 
  • et surtout remercier pour l’échange et souhaiter une bonne suite de salon.

Après le salon, comment augmenter mes chances ? 

Votre boulot ne s’arrête pas le soir du salon… au contraire ! C’est en aval du salon que vous pouvez vous différencier, car peu de candidats prennent le temps de remercier et relancer. 

  • le lendemain du salon, envoyez les candidatures demandées en disant que vous avez rencontré [prénom_nom_poste] et que vous remerciez pour l’échange. Vous pouvez parler de ce que vous avez retenu de l’échange (sans faire un résumé exhaustif bien sûr), de ce que vous avez apprécié dans l’entreprise… Et même ajouter la personne sur LinkedIn si vous avez bien senti la discussion
  • entre trois jours et une semaine après le premier envoi, relancez pour avoir une réponse. Ne vous découragez pas : quatre à six relances sont parfois nécessaires pour avoir gain de cause. [À lire : notre article pour savoir relancer]. Vous pouvez d’ailleurs même relancer par téléphone, c’est souvent très bien reçu et c’est très différenciant.

Bonne chance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles sur ce sujet