Ludivine, le coup de pouce de passeport numérique pour devenir secrétaire-comptable 

Ludivine souhaite devenir secrétaire comptable, après un début de carrière dans le médical puis la petite enfance. Pour réussir, elle avait besoin de solides bases numériques, notamment sur Excel. Suite à la formation Passeport Numérique, elle est prête à se former à son futur métier. Rencontre. 

Vous avez déjà plusieurs expériences derrière vous, pourquoi cette reconversion professionnelle ? 

Oui, j’ai d’abord fait des études dans le médico-social. Mais à la suite d’un accident, je me suis rendue à l’évidence : le sang et moi, ça faisait deux. J’avais aussi un diplôme dans la petite enfance, et j’ai donc travaillé dans ce milieu. Mon envie de changer de voie est surtout venue du fait qu’avec mon fils, je manquais à présent de patience pour m’occuper des enfants des autres (rires !). 

En 3ème, j’avais fait un stage comme secrétaire comptable. On m’avait découragé de faire ce métier…

Mais aujourd’hui, je me lance, car pendant ma période de recherche d’emploi, j’ai fait le point sur mes envies professionnelles, et que ça semble parfaitement coller.

Il vous manquait un tout petit rien en informatique pour vous lancer, c’est cela ? 

Effectivement, quand j’ai postulé à ce métier, on m’a demandé en entretien si j’étais à l’aise avec le numérique, notamment Excel. J’avais quelques bases mais je n’étais pas experte. 

Je me suis dit qu’il fallait que je monte en compétences sur ce point.

J’ai trouvé la formation Passeport numérique d’OpenClassrooms par le biais de Pôle emploi. C’était financé et parfaitement ce dont j’avais besoin. 

Et alors, qu’est-ce que Passeport numérique vous a apporté ?

J’ai pu consolider ma connaissance des outils du Web, notamment PowerPoint. Je ne l’avais pas encore utilisé et dès le projet 2, j’ai mis tout ça en pratique. Au projet suivant, j’ai suivi le cours pour optimiser l’impact de ses présentations. J’ai vu une vraie différence ! Ce sont des compétences incontournables en cabinet.

Ce qui m’a plu, c’était les mises en situation. On doit faire des recherches sur des sujets précis, les projets sont bien expliqués et intéressants.

On est tout de suite dans quelque chose de concret. 

J’aurais bien aimé aller encore plus loin dans la connaissance des fonctionnalités avancées d’Excel, par exemple les tableaux dynamiques ou conditions croisées. Ça m’ouvre de nouvelles perspectives de formation de mon côté, en toute autonomie !

Et la suite ? 

Je passe un entretien le mois prochain avec l’AFPA pour une entrée en formation comme secrétaire comptable. Les bases d’Excel sont là, je suis prête à apprendre mon futur métier. Affaire à suivre, donc !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles sur ce sujet