Garder ses enfants tout en travaillant depuis chez soi : comment gérer ?

La crise du Coronavirus met de nombreux parents dans une situation inédite : ils doivent soudain jongler entre leur travail depuis chez eux, et le fait d’occuper leurs enfants. Entre la préparation des repas, les activités diverses et souvent même l’école à la maison, difficile de garder un équilibre vie pro-vie perso ! 

Ces conditions de travail à distance ne sont pas « normales ». Pour s’en sortir ou au moins surnager, il faut bien avoir cela à l’esprit. Commencez par modifier votre conception de « je travaille depuis chez moi » à « je travaille à distance en période de crise tout en gardant mes enfants, et je fais du mieux que je peux« . Évidemment, en tant que parent et salarié, vous êtes habitué à jongler entre les responsabilités familiales et professionnelles. Mais regardons les choses en face, la situation actuelle complique les choses.

Ce qui se passe dans chaque foyer est unique car chaque famille a plus ou moins d’enfants, qui ont des âges différents et éventuellement des soucis de santé particuliers à gérer. Pour autant, nous avons essayé de vous proposer 3 étapes adaptables à votre situation pour réussir ce grand défi : travailler depuis chez vous tout en apportant à vos plus jeunes l’attention qu’ils méritent.

1. Mettez en place des routines

Vous structurez généralement votre journée d’une certaine manière ? Continuez ! Outre le confort d’un emploi du temps familier, vous pourrez mieux équilibrer vos obligations professionnelles et familiales.

Faites aussi de votre mieux pour vous réveiller et vous endormir autour des mêmes horaires et prendre vos repas à peu près à heure fixe. De même, gravez dans le marbre des horaires pour faire des activités, des pauses et sortir de chez vous. Ces rendez-vous sont généralement les premiers à passer à la trappe. Et dans ce cas,  toute la famille est impactée. Cela peut se traduire par une baisse de motivation et d’énergie ou une communication moins régulière. Garder ces rendez-vous vous aidera à reproduire les emplois du temps de votre vie de tous les jours en temps normal et donc à fixer un cadre pour adapter vos journées.

2. Adaptez votre nouvel emplois du temps

La prochaine étape, tout en conservant ces rendez-vous essentiels, est de les incorporer dans une routine aménagée. Elle aura pour but de faire coexister vos obligations professionnelles et votre vie privée.

Prenez en compte l’emploi du temps de votre ou vos enfant(s), vos réunions professionnelles, et même le programme pour chaque repas ! Centralisez le tout dans un calendrier. Ensuite, créez vos blocs de travail tout autour. En fonction de votre situation professionnelle et personnelle, voici trois suggestions qui pourraient vous aider :

Vous relayer avec votre conjoint

Une solution peut être de mettre en place des périodes de 4 heures pendant lesquelles l’un de vous deux travaille, alors que le second s’occupe des enfants. 

Aménager des plages horaires alternées 

En fonction de vos emplois respectifs, vous pouvez aussi opter pour des plages horaires de 30 minutes à 2 heures pendant lesquelles l’un des deux occupe les enfants. 

Couper la journée en deux 

Si vous vous occupez seul(e) de votre ou vos enfant(s), le mieux est de réussir à compartimenter votre travail clairement. Par exemple, vous occuper de lui ou d’eux pendant la matinée (et se réveiller pour travailler avant l’heure fatidique du lever !), et ensuite travailler l’après-midi lorsqu’ils jouent avec des légos, du coloriage, des dessins animés, des jeux vidéos ou même à l’extérieur si vous avez un jardin : toutes les activités qui le(s) rend(ent) plus indépendant(s) sont alors bonnes à prendre !

Vous pouvez même accrocher une pancarte sur votre porte de bureau ou à l’arrière de votre ordinateur : le signal que votre plus petit ne doit pas vous déranger. A priori, cette technique fonctionne à tout âge, mais pour les plus petits, des friandises ou la promesse de lire plus d’histoires peuvent aussi motiver à jouer calmement en attendant Papa ou Maman… 

Cela étant dit, c’est important de rester réaliste et flexible. Forcer un enfant à apprendre n’amène rien de bon, et cette « réunion-primordiale-et-obligatoire » ne tombera pas forcément au moment opportun. Communiquez sur vos obligations familiales avec votre compagne, compagnon, chef-fe et collègues pour trouver des solutions créatives. La plus simple peut être tout simplement de dire « non ». N’ayez pas peur d’expliquer pourquoi c’est impossible en cette période compliquée ! Le monde du travail est bouleversé dans tous les cas.

3. Trouvez de nouvelles manières de faire

Si vos enfants ont l’habitude de faire certaines activités chaque semaine, ils peuvent continuer – en les adaptant, bien sûr. D’ailleurs, cela vous donnerait du temps pour travailler pendant qu’ils s’occupent de leur côté. Voici quelques idées pour adapter certaines activités :

Créer des espaces de jeux virtuels

Mettez en place des rencontres entre vos enfants et leurs copains en ligne, via  Google Hangouts, Zoom, Facetime, ou toute autre application de visioconférence.

La pépite qui va vous aider : https://nesortezpas.com/ répertorie tous les loisirs qui peuvent être faits depuis chez soi. Vous allez trouver votre bonheur !

Vos enfants retrouveront leurs amis par écran interposé pour papoter ou jouer en ligne. Si l’un des parents est disponible, il peut aussi raconter une histoire au petit groupe ou mener un atelier de peinture, de chant, de jardinage… Les grands-parents peuvent aussi participer. Les enfants en âge de faire des jeux vidéo peuvent enfin y jouer en ligne, par équipe.

Vous dépenser régulièrement en famille

Rien de pire qu’un petit qui a besoin de se dégourdir les jambes ! Pour les occuper, pas mal de classes de sport existent en ligne, sur YouTube par exemple. Idéalement, vous pouvez aussi rejoindre vos enfants pour vous dépenser avec eux. De même, sortir une fois par jour pour une petite marche, un tour au jardin ou même un moment sur le balcon est important… vous verrez que l’air frais vide bien la tête !

Partager des bons plans

Pas besoin de réinventer la roue dans toutes les familles : et si vous mutualisiez vos bonnes pratiques avec vos amis et collègues ? Partagez vos listes de repas pour la semaine, vos programmes de loisirs, vos sessions d’école à la maison. Il est possible par exemple, de se répartir les tâches ou d’en prendre la responsabilité une semaine sur deux ou sur trois en fonction du nombre de familles qui participent. Prenez les conseils qu’on vous propose aussi, et adaptez-les à ce qui mordra avec vos enfants. Et n’oubliez pas de tirer parti de ces échanges pour vous aussi, pour partager ce que vous avez sur le cœur. Tous les échanges sont bons à prendre (surtout à cette période) : n’oubliez pas de prendre soin de vous ! 

Peut-être n’êtes-vous pas en phase avec l’idée que vos enfants soient scotchés derrière des écrans (mais comme on vous comprend !). Il est possible de leur expliquer simplement que nous avons besoin de la technologie pour échanger avec nos familles et amis en ce moment précis. Donc, on utilise plus les écrans d’ordinateur ou de téléphone. Ne soyez pas trop inquiets : une fois la crise du Corona derrière nous, vous pourrez revenir en arrière. Préparez le terrain en expliquant à votre famille que c’est exceptionnel et en la préparant à revenir à la normale : faire du sport entre copains au grand air, se balader dans la nature, faire ses activités en groupe avec un professeur, promener le chien en forêt, etc.

Fêtez les petites victoires !

Vos petits succès (travailler deux heures d’affilée sans interruption, occuper votre fille ou votre fils sur un jeu en ligne, mettre en place une visioconférence quotidienne avec Papi et Mamie, mutualiser le menu de la semaine avec votre meilleur ami par mail…) méritent que vous vous félicitiez.

La situation actuelle est très particulière, et les parents ne sont pas des super-héros qui doivent vivre le confinement comme la vie de tous les jours. En ajustant vos activités et votre équilibre vie pro-vie perso à ce que nous vivons tous aujourd’hui, vous arriverez mieux à le gérer. Et quoi qu’il arrive, soyez indulgent envers vous-même. 

Pour approfondir :

Comment être efficace en télétravail ?

Les clés pour manager son équipe à distance

Coronavirus : les conseils pour un esprit sain dans un corps sain

4 Comment
  1. Ouah ! Quel bel article ! Oui en ces temps de confinement il est important pour les enfants et pour la famille d’avoir des routines établies et de poser des repères physiques pour s’y tenir.

  2. Chez nous on s’offre 2 fois par semaines 4 heures de garde d’enfants par O2 Care Services afin de souffler. Ils viennent à domicile, sont top et avec les gestes barrière. Et en plus avec la PAJE ça revient à moins de 3€ de l’heure… 100% bon plan !

  3. Bonjour
    Article très intéressant mais qu’en est-il de la situation des mères célibataires ? Pour ma part, j’aimerai bien passer le relais au moins une heure par jour …la seule solution que j’ai trouvé : mettre les enfants devant une émission type C’est pas sorcier ! Ou des reportages d’histoires et/ou scientifiques pour l’adolescence. Pas le choix que de les laisser devant les écrans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles sur ce sujet